/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Mighty Number 9 et le pari d'Inafune

Coup d'oeil sur cet article

Keiji Inafune fait partie du groupe très select de créateurs de jeux vidéo qui peuvent se vanter d’avoir changé l’industrie du jeu vidéo et d’avoir inspiré des styles de jeux à eux seuls.  Mr. Inafune est le créateur de Mega Man, il est derrière Resident Evil, Dead Rising et la série Phoenix Wright : Ace Attorney pour ne nommé que quelques faits saillants de son impressionnante carrières.

Inafune est aussi un des critiques les plus durs envers l’industrie du jeu vidéo japonaise et il l’a accusé à maintes reprises d’immobilisme, de manque de créativité et fait surprenant pour un japonais, de son manque d’ouverture envers les jeux provenant de l’étranger.  Sa plus grande critique envers les jeux récents c’est qu’ils ont oubliés que la mission première d’un jeu doit être agréable à jouer et proposé un gameplay de qualité. Et comme grands responsables de ce problème il pointe les grands studios qui ne veulent pas prendre de risques.

C’est de là que provient la raison d’être de Mighty Number 9, un jeu indépendant financé par Kickstarter que Inafune veut réaliser afin de prouver qu’un bon jeu n’a pas besoin des toutes dernières technologies, il a seulement besoin d’être réalisé avec les joueurs comme priorité.

Mais ça ressemble étrangement à Mega Man non?

Oh que oui! En fait le choix d’Inafune aurait été un nouveau jeu de Mega Man mais comme les droits appartiennent à Capcom... pas de Mega Man possible.  Donc, Inafune a décidé de créer un nouveau personnage qui pourrait être le clone de Mega Man sans toutefois l’être afin de contourné le problème des droits.

En fait, ce jeu est tellement calqué sur Mega Man que Inafune a engagé plusieurs de ses anciens collaborateurs.

Somme toute, le jeu proposé n’est ni plus ni moins un nouveau jeu de plateformes fait à l’ancienne comme ils existaient à l’époque du NES ou Snes. On est en plein dans le rétro-gaming ici et c’est là qu’Inafune fait son pari. Est-ce que le vieux style de plateforme est réellement un bon choix de gameplay et est-ce que les gens en veulent encore en 2013.

Kickstarter

Si on se fie à la somme de près de 4 millions amassées sur le Kickstarter du projet je dirais que le premier test, à savoir si les gens veulent encore de ce type de jeu, a été passé haut la main. Peu de projets de jeu sont capables d’accumuler de telles sommes et bien que le créateur du jeu y soit pour beaucoup je pense aussi que plusieurs joueurs désirent une expérience de jeu un peu plus épuré. C’est bien les graphiques, les histoires qui nous font réfléchir et les sensations fortes mais parfois je veux tout simplement prendre ma manette et jouer sans me casser la tête.

Pourquoi Kickstarter et pas passer par un studio où quelqu’un avec la notoriété d’Inafune aurait surement pus trouver preneur? Tout simplement parce qu’en fait il n’y avait pas de preneur, du moins pas pour le projet tel que Inafune le voulait. Inafune affirme que tous les studios qu’il a contactés ont montrés de l’intérêt mais voulait changer des éléments important du projet afin que Mighty Number 9 corresponde mieux à ce qui selon eux étaient les goûts des gamers. C’est pourquoi le projet a finalement été lancé de façon indépendante en faisant appel à la communauté.

Il est possible qu’avec le temps l’intérêt diminue où encore que le jeu soit au final bien ordinaire mais pour le moment je suis optimiste. J’espère que Migthy Number 9 soit un grand succès afin de rappeler à toute l’industrie que la base d’un bon jeu reste un bon gameplay.