/lifestyle/health
Navigation
Sur ordonnance

Une intruse s’invite dans votre lit

Une intruse s’invite dans votre lit
Photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous croyez être avec votre conjoint ou votre conjointe dans votre lit, mais voilà que l’insomnie s’invite en intruse. Elle peut être causée par certaines habitudes de vie, par des maladies ou par l’apnée du sommeil.

Vous croyez être avec votre conjoint ou votre conjointe dans votre lit, mais voilà que l’insomnie s’invite en intruse. Elle peut être causée par certaines habitudes de vie, par des maladies ou par l’apnée du sommeil.

Ce qui est certain, c’est qu’elle n’est pas la bienvenue et qu’elle peut compromettre votre santé physique et mentale en plus d’affecter également le sommeil de votre partenaire.

CAUSES DE L'INSOMNIE

Si vous avez des douleurs, de l’incontinence urinaire, de la difficulté à respirer à cause de maladies respiratoires ou d’insuffisance cardiaque, ou encore si vous êtes incommodé par un reflux gastro-œsophagien, par le syndrome des jambes sans repos ou par une dépression, l’intruse à chasser n’est pas l’insomnie, mais bien ces problèmes de santé qui sont les vrais responsables de vos difficultés de sommeil.

Contre la douleur, on peut ajuster le moment de prise des analgésiques ou donner des formulations longue-action avec une durée de huit ou 12 heures qui couvriront toute votre nuit.

Contre l’incontinence urinaire, il faut éviter de boire de l’eau, du café, du thé et des tisanes à partir de 17 heures le soir. Une tasse de tisane fournit environ 250 ml d’eau. Remplacez-la par un verre de lait qui se transforme en résidu solide et non liquide et n’augmentera pas votre besoin d’uriner.

Contre le reflux, il faut aussi éviter de boire en soirée et soulever la tête du lit de trois ou quatre centimètres en mettant des blocs ou des briques sous les pattes du lit. Il faut toutefois éviter de mettre deux ou trois oreillers sous votre tête, car on obtient l’effet contraire en provoquant ainsi une posture pliée au niveau de l’estomac qui peut aggraver le reflux plutôt que le diminuer.

Si les mesures non médicamenteuses ne suffisent pas, des médicaments bien adaptés pour vous pourront alors compléter l’effet des mesures non pharmacologiques.

L'APNÉE DU SOMMEIL

Il s’agit de périodes pendant lesquelles la respiration est suspendue. Elles se terminent souvent par un ronflement très bruyant qui réveille la personne en sursaut à cause du manque d’air. «C’est comme si nous étions trois dans le lit», me disait récemment un patient, car mon apnée perturbe également le sommeil de ma conjointe.  Des appareils qui assurent une ventilation à pression positive continue (PPC ou CPAP) peuvent aider à contrôler l’apnée qui, si elle n’est pas traitée, peut causer des complications cardio-vasculaires.

DES MÉDICAMENTS QUI GARDENT ÉVEILLÉ

Les décongestionnants contre les symptômes du rhume, de la grippe ou d’allergie tout comme la prednisone et certains antidépresseurs (pas tous) ont un effet stimulant. L’alcool semble favoriser le sommeil, mais, dans les faits, il cause des réveils durant la nuit.

MÉDICAMENTS POUR DORMIR

Les benzodiazépines comme le lorazépam (Ativan®), l’oxazépam, le témazépam (Restoril®) sont moins utilisées maintenant pour dormir. Elles causent de la dépendance et un servage lorsqu’on tente de les arrêter brusquement.

Le zopiclone (Imovane®) et le zolpidem (Sublinox®) sont maintenant utilisés plus souvent. Ils agissent sur les récepteurs GABA-A comme les benzodiazépines et, même s’ils causent un peu moins de dépendance, des rapports récents indiquent qu’ils sont aussi associés à des chutes qui entraînent des fractures, à des accidents de voiture et à des épisodes de délirium. On recommande de débuter avec une demi-dose chez les femmes et les personnes âgées.

Avant de commencer à prendre un médicament pour dormir, il faut tenter de se détendre avec des techniques de relaxation et des exercices, mais pas trop près du moment du coucher. Si une situation vous garde éveillé, il y a peu de chances que vous puissiez la résoudre au milieu de la nuit. Vous lever et l’écrire sur un papier ou votre portable vous aidera à vous en débarrasser.

Chose certaine, les médicaments ne résolvent pas ces problèmes et bien qu’utiles parfois pendant de courtes périodes, ils peuvent devenir eux-mêmes une source de problème si on les utilise trop longtemps. L’insomnie est une intruse qu’il vaut mieux chasser rapidement de votre lit avec les bons moyens.

Commentaires