/news/currentevents
Navigation
Montréal | Guerre de Corée

Deux navires de guerre dans le Vieux-Port

Des bateaux sud-coréens en visite pour souligner le 60e anniversaire de la guerre de Corée

Deux navires de guerre dans le Vieux-Port
Photo christine bouthillier Les visiteurs peuvent découvrir l’intérieur de ces deux navires de la marine sud-coréenne en visite pour commémorer la guerre de Corée.

Coup d'oeil sur cet article

Deux navires de guerre sud -coréens ont accosté hier au Vieux-Port de Montréal, faisant ressurgir de vieux souvenirs aux uns et découvrir aux autres un pan de l’histoire canadienne.

Deux navires de guerre sud -coréens ont accosté hier au Vieux-Port de Montréal, faisant ressurgir de vieux souvenirs aux uns et découvrir aux autres un pan de l’histoire canadienne.

C’est la première fois que des navires militaires sud-coréens s’aventurent dans les eaux montréalaises. La visite du destroyer ROKS Dae Jo Yeong et du navire de soutien ROKS Hwa-Cheon vient souligner les 60 ans de l’armistice qui a mis fin aux combats de la guerre de Corée, à laquelle a participé le Canada.

«C’est une façon de remercier les nations qui nous ont aidés à cette époque», explique le lieutenant Hong, un des 630 membres de l’équipage.

Les deux vaisseaux ont quitté la Corée du Sud en juillet et effectueront 15 arrêts dans 14 pays pour revenir au bercail en décembre. Le périple vise aussi à souligner les 60 ans du début de l’entraînement maritime en Corée du Sud, avec 141 cadets qui y prennent part.

Loin de la maison

«Je m’ennuie de la maison, avoue candidement le lieutenant Hong. Mais c’est notre responsabilité de visiter d’autres pays.»

Les relations diplomatiques entre le Canada et la Corée célèbrent aussi leur 50e anniversaire cette année.

«Nos relations sont très bonnes, surtout cette année. Avec l’anniversaire de la guerre de Corée, nous planifions des événements et ça crée un lien fort», explique Natalie Soean Her, porte-parole de l’ambassade de la République de Corée au Canada.

Les deux navires sont ouverts au public. Pour les anciens combattants, cette visite est chargée d’émotions.

«Quand je suis monté à bord, ça m’a rappelé avoir été sur un bateau dix fois plus gros, avec les Américains. Il y avait 4500 combattants et 500 autres personnes à bord», se souvient In Kyu Kim, président de l’Association des ex-militaires de Corée au Québec.

Ici depuis 28 ans, il était chargé du transport et de la gestion des provisions lors du conflit de 1950-1953.

«Je sens le lien se renforcer entre le Canada et la Corée grâce aux Canadiens qui nous ont soutenus il y a 60 ans. Ça me donne beaucoup de fierté en tant que Coréen québécois», confie-t-il.

Impressionnant

Plusieurs visiteurs étaient visiblement impressionnés par les imposantes embarcations.

«Je trouve ça intéressant, surtout avec ce qui s’est passé dans les derniers mois avec Kim Jong-Un [dirigeant de la Corée du Nord], explique Terry Bélanger, de Repentigny. Au chapitre de la stratégie militaire, les deux Corées sont si proches, mais ont deux visions opposées!»

«C’est bon pour découvrir leur culture, ajoute Patrice Goulet, de Montréal. On apprend beaucoup sur leurs entreprises, comme Hyundai qui fabrique aussi des navires de guerre. Ils servent aussi de la nour­riture coréenne, c’est une belle attention.»


  • Les navires seront au Vieux-Port jusqu’au 16 octobre.
À propos de la guerre de Corée

De 1950 à 1953
Entre la Corée du Nord, soutenue par la Chine et l’URSS, et la Corée du Sud, soutenue par les États-Unis, d’autres puissances occidentales et l’ONU
Environ 1,5 million de morts, dont 516 Canadiens.
Même si les combats ont cessé, aucun traité de paix n’a été ratifié. La guerre est techniquement toujours en vigueur.
Commentaires