/opinion/blogs/galleries
Navigation

Drôle de soirée avec Rachid Badouri, Louise Forestier et des «Blanche-neige» mystérieuses

Coup d'oeil sur cet article

logobensmall Une drôle de soirée

Le moment : l'inauguration de la salle Claude-Léveillé à la Place Des Arts. L’événement : des «Blanche-neige» qui apparaissent soudainement, comme sorties d'un rêve au beau milieu de la foule. À la fois étranges et dérangeantes, ces «Blanche-neige» vont ici et là, sans but ou sens entre les passants, et nous laissaient croire que nous étions dans un mauvais rêve.

Il y a aussi ce plaisir renouvelé de photographier la grande Louise Forestier. Encore et toujours on le constate, une magie existe entre Louise et son public. Comme photographe, impossible de ne pas le ressentir à chacune de ses prestations.

Et hop! On termine la soirée au Théâtre St-Denis pour la première de Rachid Badouri.

Tiens un autre complètement disjoncté. ;-)