/finance/news
Navigation
Dans vos poches

Reporter sa pension de la Sécurité de la vieillesse à 70 ans

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le 1er juillet 2013, les contribuables canadiens ont le choix de reporter à une date ultérieure, et ce, pendant une période maximale de cinq ans, les prestations de leur pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV). Pour chaque mois de report, le montant de la pension sera haussé de 0,6 % (7,2 % par année) et la majoration pourra atteindre un maximum de 36 % à 70 ans.

Depuis le 1er juillet 2013, les contribuables canadiens ont le choix de reporter à une date ultérieure, et ce, pendant une période maximale de cinq ans, les prestations de leur pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV). Pour chaque mois de report, le montant de la pension sera haussé de 0,6 % (7,2 % par année) et la majoration pourra atteindre un maximum de 36 % à 70 ans.

Pour l’année 2013, le montant annuel payable est de 6552 $ par personne. Ce montant est imposable. Un remboursement de ce montant doit être effectué lorsque les revenus imposables individuels (incluant les prestations de la PSV) sont supérieurs à 70 954 $ (pour l’année 2013) à raison de 15 % du revenu excédentaire. Aucune pension n’est versée lorsque le revenu net excède 114 640 $.

En tenant compte de la nouvelle majoration et en dollars d’aujourd’hui, une rente de 8912 $ pourra être versée à 70 ans à la personne qui aura opté pour un report. En plus d’être indexée trimestriellement, cette rente viagère sera versée jusqu’au mois du décès du pensionné.

Rappelons que la PSV est un régime de type universel qui donne droit à des versements à compter de 65 ans, à la condition que vous ayez vécu au moins dix ans au Canada après l’âge de 18 ans. À l’introduction de la PSV en 1952, l’âge d’admissibilité était fixé à 70 ans. Ce n’est qu’en 1965 que celui-ci a été baissé à 65 ans.

Pour annuler sa rente

Pour les personnes qui reçoivent déjà leur prestation et qui désirent profiter du report volontaire, il n’est probablement pas trop tard. Tout dépend de la date à laquelle vous avez reçu votre premier versement. En fait, vous pouvez interrompre votre PSV dans les six mois suivant le premier versement. Votre demande doit être soumise par écrit à Service Canada. Vous devrez rembourser le plein montant de la PSV et de toutes les prestations connexes que vous, votre époux ou votre conjoint de fait avez reçues.

9,3 millions de retraités en 2030

C’est un fait, les Canadiens vivent plus longtemps et profitent d’une meilleure santé. Des changements importants s’imposaient pour assurer la viabilité de la PSV, sachant que les dépenses liées aux régimes publics de retraite augmenteront fortement de 2010 à 2030. Le nombre de bénéficiaires de la PSV devrait passer de 4,7 millions en 2010 à 9,3 millions en 2030. Les coûts associés à ces prestations passeront de 36 milliards de dollars en 2010 à 109 milliards de dollars en 2030.

Commentaires