/news/politics
Navigation
Élections | Laval

Le Mouvement lavallois dévoile ses cinq premiers gestes s'il est élu

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL – S’il est élu le 3 novembre, le Mouvement lavallois (ML) entend mettre un terme aux allocations de transition versées aux élus en plus d’entamer des recours à l’encontre des gens accusés d’avoir volé des deniers publics.

Le parti a dévoilé, lundi en matinée, les cinq premiers gestes qu’il compte poser au lendemain d’un possible couronnement aux élections municipales.

«Nous éliminerons l’allocation de transition en plus de fixer des modalités sur la prime de départ, car il n’y en a pas en ce moment. Nous allons établir, en compagnie du Service du contentieux, des balises précises. Dans un cas comme celui de M. Vaillancourt (l’ancien maire de Laval), je crois qu’il aurait été dans l’intérêt des citoyens qu’un certain temps s’écoule, que des procédures se prennent, et qu’on dépose les versements dus devant une cour», fait savoir le chef de la formation politique, Marc Demers.

Une administration dirigée par le ML promet d’entamer des procédures pour récupérer les sommes publiques dérobées par les individus qui font face actuellement aux tribunaux pour des délits de ce genre. Pour l’instant, on ignore le montant exact des réclamations.

D’autre part, les règles d’attribution de contrats municipaux seront revues rapidement. Le ML publiera sur le site internet de la Ville tous les contrats de plus de 100 000$, aucun soumissionnaire ne pourra agir comme sous-traitant, aucun soumissionnaire ne pourra se retirer d’un appel d’offres, les champs d’expertise seront divisés et un comité de vigie indépendant surveillera l’adjudication de tous les appels d’offres.

Le parti de Marc Demers veut aussi traiter en accéléré le processus de rénovation des arénas. Pour ce faire, un inventaire des priorités sera effectué dès les premières semaines de novembre.

Finalement, un conseil municipal sous l’égide du ML s’engage à entamer les discussions avec la Société de transport de Laval (STL) afin d’offrir la gratuité du service aux aînés.

 

 

Commentaires