/news/currentevents
Navigation

Il regardait trop TVA et on lui rembourse sa télévision

Coup d'oeil sur cet article

Une juge de Laval accorde 700 $ à un citoyen qui se plaignait que le logo de TVA s’était fixé de façon permanente sur son écran de télé.

Une juge de Laval accorde 700 $ à un citoyen qui se plaignait que le logo de TVA s’était fixé de façon permanente sur son écran de télé.

Quatre ans après son achat, Daniel Cardin remarque que le logo de TVA au bas de l’écran demeure quand il regarde la partie du Canadien à RDS.

Le fautif? Le vendeur de Future Shop Laval, qui a mal conseillé son client.

Le résident du village de Lac-Saint-Paul, au nord de Mont-Laurier, a payé 1500 $ en 2010 pour une télé plasma. Il a ajouté une garantie prolongée de 480 $.

À l’époque, il dit au vendeur qu’il veut une télé sans problème. Le vendeur lui pose une seule question: utilise-t-il une console de jeux vidéo, qui peut fixer l’image de façon permanente?

« Rémanence »

Daniel Cardin ne joue pas à des jeux vidéo, mais il est collé au même poste, ce qui finit par causer un problème de «rémanence» avec la partie fixe de l’image, soit le logo de TVA au bas de l’écran.

Le vendeur devait lui dévoiler ce fait important, conclut la juge. Mais le magistrat refuse de rembourser la valeur de la télé. D’une part, le problème nuit seulement quand il change de poste. Et M. Cardin aurait dû lire le manuel de son appareil, qui mentionnait ce risque. Le 7 octobre, elle condamne le détaillant à lui verser le tiers du montant, soit 700 $.

Commentaires