/finance
Navigation
Défense naval

Navires de combat canadiens : DCNS prépare le terrain

Patrick Boissier
Photo d'archives / AFP Patrick Boissier, président et chef de la direction de DCNS.

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe français DCNS, un leader mondial dans le secteur de la défense naval, rencontre des partenaires potentiels au Canada en prévision de la construction de jusqu’à 15 nouveaux navires de combat canadiens et ce, avant même qu’Ottawa ait choisi un design.

 

Des responsables au sein de DCNS ont visité plusieurs compagnies québécoises cette semaine lors d’une opération de réseautage organisée par des fonctionnaires de Développement économique Canada pour les régions du Québec.

Patrick Boissier, président et chef de la direction de DCNS, tente de positionner la compagnie pour qu’elle propose le design pour les nouveaux vaisseaux qui doivent être construits dans l’est du Canada dans le cadre de la stratégie fédérale de 36,6 milliards $ en matière de construction navale.

«DCNS souhaite devenir un des plus importants partenaires maritimes au pays, a indiqué M. Boissier dans une déclaration. Nous avons ouvert un bureau à Ottawa l’année dernière pour mieux satisfaire les besoins de l’industrie canadienne».

DCNS conçoit les nouvelles frégates polyvalentes FREMM, un navire de combat plus gros que ceux du Canada, mais qui nécessite un équipage plus petit.

Les nouveaux navires des Forces canadiennes doivent éventuellement remplacer les contre-torpilleurs et les frégates.

Commentaires