/news/politics
Navigation
Élections Laval

Marc Demers et son équipe déjà en action

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL – Le nouveau maire de Laval, Marc Demers, a promis lundi au lendemain de son élection d’initier immédiatement un changement de culture à Laval pour lancer un message fort pour l’intégrité et contre la corruption.

Forts de leurs résultats du 3 novembre, Marc Demers et son équipe de 17 conseillers du Mouvement lavallois (ML) ont rencontré les médias au premier jour de leur mandat, lundi, au local de campagne du parti.

«Retenons cette date. Le 3 novembre est le jour où les citoyens de Laval ont décidé de mettre fin au désordre, a-t-il affirmé, en faisant un clin d’œil au thème de sa campagne. Le processus sera peut-être long, mais les gens mal intentionnés doivent comprendre que l’époque de l’impunité est révolue à Laval.»

Le nouveau maire estime que son équipe est fonctionnelle dès maintenant, même si lui et ses conseillers sont tous des recrues en politique municipale.

«C’est sûr que ce ne sera pas le meilleur rythme au départ en raison de la période d’apprentissage, mais nous nous assurerons qu’il y ait de la formation pour l’ensemble des conseillers pour comprendre rapidement la structure municipale», a-t-il expliqué.

Quant aux quatre sièges perdus, certains par de très faibles marges, le nouveau maire affirme que lui et son équipe étudient la possibilité de demander un recomptage.

Marc Demers a dit avoir rencontré les tuteurs de la Ville et s’être entretenu avec le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, lundi.

«La rencontre était cordiale et positive, dans un esprit de collaboration, et le ministre nous a offert la même collaboration, a-t-il expliqué. L’ambiance n’était pas à la confrontation et nous voulons profiter des tuteurs à titre de conseillers.»

«Les tuteurs ont une connaissance pointue des dossiers et six mois d’avance sur nous dans leur étude, donc il faut utiliser leur expertise et les décisions seraient encore plus bénéfiques pour les citoyens en collaborant avec eux», a expliqué Marc Demers, qui souhaite prendre le temps nécessaire avant de prendre les clés de la mairie.

Concernant son éligibilité, Marc Demers affirme que les électeurs ont pu voter en toute connaissance de cause, étant donné la prépondérance du sujet dans les discours de ses adversaires.

«Ça ne m’inquiète pas, le mandat des électeurs est très clair», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, si la composition du comité exécutif n’est pas encore tout à fait déterminée, le nouveau maire a annoncé que le président du Mouvement lavallois et cofondateur du parti, David De Cotis, y jouerait un rôle important.

 

Commentaires