/news/currentevents
Navigation
Facultés affaiblies

L’importance du barrage policier

Coup d'oeil sur cet article

Une combinaison de plusieurs facteurs peut expliquer ces résultats en matière d’alcool au volant, au Québec.

Une combinaison de plusieurs facteurs peut expliquer ces résultats en matière d’alcool au volant, au Québec.

On le sait, l’utilisation des ressources policières est importante quand on veut avoir un impact sur la conduite avec les facultés affaiblies. Deux policiers à bord d’une voiture n’ont pas autant d’impact qu’un barrage.

Dans les régions éloignées, qui sont les plus touchées par la conduite avec les facultés affaiblies, on n’a pas la capacité de pouvoir faire autant de barrages que dans les villes. C’est notamment en raison de la grandeur du territoire. Le manque d’effectif policier peut aussi être un élément.

Malchance

Un barrage routier nécessite au moins cinq voitures, c’est donc 10 policiers mobilisés ailleurs que sur la patrouille. Dans les régions, un barrage limite la présence de policiers sur d’autres activités pour contrer l’alcool au volant. C’est certain que si tu fais un barrage dans un village sur la Côte-Nord, il n’y a pas de présence policière ailleurs sur le territoire. Et les gens se parlent. Le mot se passe lorsqu’il y a un barrage à un endroit.

La peur de se faire prendre, dans les régions, n’est pas toujours présente. Les gens vont souvent prendre le risque de conduire leur voiture en se disant qu’ils sont malchanceux s’ils se font prendre.

 

— Propos recueillis par Kathryne Lamontagne

Commentaires