/news/politics
Navigation
Charte

Tania Longpré revient sur ses propos concernant l’Hôpital général juif

Tania Longpré
Photo Pascale Lévesque / Agence QMI La candidate Tania Lonpré a été forcée de s’excuser pour ses propos controversés.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La candidate du Parti québécois dans Viau, Tania Longpré, est revenue dimanche sur les propos controversés qu’elle a tenus sur l’Hôpital général juif de Montréal.

Dans le cadre du débat entourant la charte des valeurs québécoises, Mme Longpré avait suggéré il y a plusieurs jours de retirer le mot «juif» du nom du centre hospitalier, dans un échange avec un internaute sur sa page Facebook.

«Répond-moi publiquement, doit-on inclure dans la charte le retrait du mot “Juif” de l’hôpital [général juif de Montréal]? Interdire la circoncision? Les papillotes de la fonction publique? (sic)», lui avait demandé un internaute.

«J’ai répondu oui! D’ailleurs, merci pour l’idée pour le prochain texte (sic)», a écrit Mme Longpré.

Après avoir essuyé des critiques sur les réseaux sociaux, l’ancienne blogueuse au Journal de Montréal et enseignante en francisation a décidé de préciser sa pensée.

«Suite à ce qui circule sur les médias sociaux, je voudrais rectifier les faits : exaspérée il y a quelques semaines, j'ai répondu n'importe quoi à quelqu'un dans un échange virtuel, cela ne reflète pas du tout mes pensées», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Quelques minutes plus tard, elle publiait un second message sur son compte Twitter qualifiant cette histoire de «controverse infantile».

«On utilise une querelle confuse. Je ne remets pas en question H Juif. J’adhère totalement aux valeurs du #PQ #assnat», a-t-elle publié.

 

Commentaires