/news/currentevents
Navigation
Saint-Jean-sur-Richelieu

Le meurtrier présumé aurait tenté de se suicider

Le meurtrier présumé aurait tenté de se suicider
photo courtoisie Chao Peng, Victime

Coup d'oeil sur cet article

L’homme accusé du meurtre d’un jeune garçon dans un dépanneur de Saint-Jean-sur-Richelieu aurait peut-être tenté de se suicider en auto juste après le drame.

L’homme accusé du meurtre d’un jeune garçon dans un dépanneur de Saint-Jean-sur-Richelieu aurait peut-être tenté de se suicider en auto juste après le drame.

Shaojun Liu, 45 ans, aurait tué Chao Peng, 25 ans, à coups de bâton de baseball dans son arrière-boutique dans des circonstances toujours mystérieuses avant de s’enfuir avec sa voiture, samedi matin.

Dans sa fuite, le fugitif a dévié de sa voie et a percuté un camion, sur une route en direction de Farham, au sud de Saint-Jean-sur-Richelieu. La collision est survenue tout juste une heure après la découverte du corps de Chao Peng au dépanneur par les policiers.

Le conducteur du camion, comme Shaojun Liu, a subi des blessures mineures.

La thèse de la collision volontaire est retenue par la Sûreté du Québec. La fuite est aussi envisagée, indique le sergent Ingrid Asselin.

Shaojun Liu a été arrêté le lendemain matin, dimanche, par la Sûreté du Québec à Cowansville.

Il a comparu hier et des accusations de meurtre au 2e degré ainsi que de conduite dangereuse ont été portées contre lui. Il sera de retour en cour vendredi et demeurera détenu d'ici là.

À bout?

Le mobile du meurtre de Chao Peng n’est toujours pas connu, mais, selon les proches de la victime, l’accusé vivait des moments difficiles et mettait la faute de ses problèmes sur les parents de Chao Peng.

Il a acheté le commerce des parents de la victime le mois dernier pour un montant de 360 000$, supposément pour sa femme qui ne travaillait pas. Mais, il semble que l’accusé ne savait pas dans quelle aventure il s’embarquait.

Devant cumuler deux emplois, il se chicanait souvent avec sa femme à savoir s’ils devaient ou non vendre le dépanneur.

Chao Peng serait d’ailleurs arrivé au moment d’une dispute. Il venait donner un coup de main au couple les fins de semaine pour qu’ils puissent se reposer.

L’enquête de la Sûreté du Québec se poursuit.

– En collaboration avec Agence QMI

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.