/news
Navigation
jeux vidéo

Un jeune de Rosemère devient champion du monde

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune Québécois de 16 ans a volé la vedette lors de la dernière Coupe du monde des jeux vidéo présentée à Paris entre le 30 octobre et le 3 novembre dernier. Dominant littéralement ses adversaires, Carl-Antoni Cloutier a quitté la France avec le titre de champion du monde du jeu de course TrackMania 2 stadium (TM2 Stadium).

Le jeune homme de Rosemère avait obtenu en septembre dernier un des 16 laissez-passer pour participer au championnat du jeu TM2 Stadium de la 10e édition de la Coupe du monde des jeux vidéo. Ce grand festival de la console réunit des surdoués des quatre coins de la planète.

C’était une deuxième expérience pour Carl-Antoni, lui qui avait monté sur la troisième marche du podium lors de ce même événement l’an dernier.

Membre de Team Dignitas, Carl-Antoni s’est assuré de réécrire les annales. Le jeune homme a triomphé à chacune des quatre courses qu’il a disputées lors des qualifications en plus d’enlever les grands honneurs lors de la finale, qui l’opposait à trois adversaires européens.

« Au milieu de la finale, j’ai commencé à être assez confiant, car j’avais beaucoup d’avance », a lassé savoir Carl-Antoni.

Son père, Daniel, faisait partie des 4000 personnes réunies au Paris expo Porte de Versailles lorsque le coup d’envoi de l’ultime étape a été donné.

« L’ambiance était électrisante. Puisque les Français avaient été éliminés plus tôt, et qu’il restait le petit cousin québécois, Carl-Antony est vite devenu le favori de la foule. C’était complètement fou », a dit un papa visiblement fier de son garçon.

Outre les 4000 témoins présents à Paris lors de la finale, plus de 25 000 autres personnes ont visionné, via une diffusion transmise simultanément sur Internet, la victoire du Québécois.

Défense du titre

Malgré son talent certain pour les jeux vidéo, Carl-Antoni n’aspire aucunement à devenir un professionnel en la matière.

« Je ne veux pas du tout faire cela de ma vie. De toute façon, ce serait assez difficile de vivre de ce jeu », a indiqué celui qui est revenu avec une récompense de 4000 $ en poche.

Le jeune homme a toutefois signalé qu’il sera sans doute de retour à Paris l’an prochain pour la défense de son titre. « J’espère être le premier à remporter deux fois de suite ce tournoi », a-t-il dit.

 

Commentaires