/news/currentevents
Navigation
JFK il y a 50 ans

Les théories du complot restent vivantes

KENNEDY ANNIVERSARY
Photo Reuters John F. Kennedy

Coup d'oeil sur cet article

«Entre 60 et 75% des Américains croient qu'il y a eu complot quelconque 50 ans plus tard. Il va toujours y avoir des gens qui doutent », estime Tom Stone, professeur qui donne un cours sur John F. Kennedy depuis 1992 à l'Université méthodiste du Sud, à Dallas.

Selon un récent sondage Gallup, 13% des Américains interrogés blâment le crime organisé, 13% croient que c'est un complot au sein même du gouvernement, 7% croient que la CIA est responsable de la mort du président et 5% croit que Fidel Castro se cache derrière l'assassinat.

PLUSIEURS RAISONS

«Cinquante ans plus tard, poursuit M. Stone, le mystère perdure parce que Jack Ruby a tué Lee Oswald avant son procès, parce que la Commission Warren n'a pas fouillé tous les angles du crime avec le même enthousiasme et parce que la CIA et le FBI ont refusé de leur fournir certains éléments de preuves », poursuit le professeur Tom Stone.

POURTANT...

La Commission Warren a conclu en 1964 que Oswald avait agi seul.

En 1979, le comité de la Chambre des représentants sur les assassinats avait conclu qu'il y avait un autre tireur à Grassy Knoll grâce à un enregistrement acoustique des coups de feu.

Des milliers de pages de documents d'enquête ne sont pas encore accessibles au public. Selon la loi passée en 1992 sous le nom de «JFK Assassination Records Collection», l'ensemble des documents doit être rendu public au plus tard en 2017, à moins que ça ne compromette la sécurité du pays. Reste à voir si la CIA se servira de cette clause.

«Je crois personnellement qu'il n'y a aucune preuve valable qui confirme la présence d'un autre tireur, mais c'est sûr que le passé d'Oswald continue de brouiller les cartes, son séjour en Russie après avoir quitté l'armée américaine et le fait que le FBI l'avait dans sa mire», estime Tom Stone.

 

Commentaires