/finance
Navigation
Dans vos poches

Panique à bord !

Panique à bord
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La confiance régnait, tout allait bien jusqu’à maintenant. J’ai retranché mon aide à l’entretien ménager qui venait quelques heures toutes les deux semaines mettre la maison nickel, j’ai réduit le nombre de mes visites aux restaurants, je n’utilise presque plus ma voiture ni ma carte de crédit. Et maintenant, je vais faire moi-même l’entretien de mon jardin pour l’hiver. Je me trouvais pas mal bonne dans ma nouvelle aventure liberté 55.

La confiance régnait, tout allait bien jusqu’à maintenant. J’ai retranché mon aide à l’entretien ménager qui venait quelques heures toutes les deux semaines mettre la maison nickel, j’ai réduit le nombre de mes visites aux restaurants, je n’utilise presque plus ma voiture ni ma carte de crédit. Et maintenant, je vais faire moi-même l’entretien de mon jardin pour l’hiver. Je me trouvais pas mal bonne dans ma nouvelle aventure liberté 55.

Sauf que dans la même semaine, j’ai reçu mes avis d’imposition pour les taxes municipales et les taxes scolaires. Ayoye! Le cœur me serre, le stress me gagne. Comment vais-je y arriver?

AVEC UN PEU D’AIDE

Je me suis dit que je ne vivrais pas ces moments angoissants chaque année. J’ai donc contacté ma conseillère en retraite à ma Caisse préférée et nous avons mis sur pied un plan d’action. L’an prochain, je serai prête.

Avec un compte spécialement conçu pour faire face aux imprévus et aux factures astronomiques annuelles, la Caisse s’occupera de verser de façon automatique un petit montant de côté, chaque semaine, dans un compte bloqué auquel je n’aurai pas accès. J’ose espérer ne plus vivre l’angoisse des derniers jours.

LES BONS CÔTÉS

Quand je m’arrête à ma décision de prendre ma retraite à 55 ans, je ne pense pas qu’aux mauvais côtés, comme les factures qui atterrissent trop vite dans ma boîte aux lettres. J’ai lu beaucoup sur la socialisation et sur l’adaptation à cette nouvelle vie.

Avec ce temps libre nouvellement acquis, j’ai fait la rencontre d’une voisine, jeune retraitée qui, tout comme moi, a du temps libre pour lire, promener son beau chien et enfin profiter de la vie. J’ai aussi fait la connaissance d’une autre voisine qui, elle, au contraire, n’a pas du tout envie de prendre sa retraite. Ces femmes étaient là en face de chez moi depuis des années et jamais je n’avais eu la chance de leur parler. Et nos discussions sont passionnantes.

ÉVITER L’ISOLEMENT

L’important, c’est de ne pas s’isoler, et de trouver de nouvelles activités qui ne coûtent pas grand-chose et dont on rêvait depuis longtemps. J’évalue présentement des cours de peinture afin de dénicher les moins dispendieux. Peindre, j’en rêve depuis des lunes.

Je désire aussi garder le contact avec certains de mes confrères et consœurs de mon ex-employeur, et je tente de sortir prendre l’air chaque jour. Ça ne coûte rien et c’est bon pour la santé.

Profitez de la semaine qui vient pour apporter du nouveau dans votre vie de retraitée. L’important, c’est d’y mettre un peu de piquant!

Commentaires