/news
Navigation
Google eVille

Saint-Sauveur obtient un prix Google eVille

JHV_P_5___Google_eVille
ÉRIC NICOL/LE JOURNAL DES PAYS-D'EN-HAUT LA VALLÉE/AGENCE QMI

Josée Lefrançois de La maison du bamboo a amélioré la visibilité de son entreprise sur internet grâce aux outils de Google. Elle affirme que sans cette visibilité, elle ne pourrait pas pu s’établir à Saint-Sauveur. Elle fait partie des entrepreneurs qui ont conduit Google et Ipsos à décerner un prix eVille à Saint-Sauveur en novembre 2013.

ÉRIC NICOL/LE JOURNAL DES PAYS-D'EN-HAUT LA VALLÉE/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La ville de Saint-Sauveur vient d’obtenir un trophée eVille décerné par le géant Google pour la visibilité de ses entreprises sur internet.

La ville de Saint-Sauveur vient d’obtenir un trophée eVille décerné par le géant Google pour la visibilité de ses entreprises sur internet.

Cinq de ces récompenses ont été décernées au Canada et c’est Saint-Sauveur qui a remporté les honneurs pour la région du Québec. De concert avec la firme spécialisée Ipsos, Google a analysé la visibilité des entreprises locales sur internet. La grille d’évaluation comportait plusieurs critères dont l’existence d’un site web, la promotion à travers les réseaux sociaux, la vente par internet et l’adaptation du site web pour les plates-formes mobiles.

De l’analyse menée par Ipsos et Google, est ressorti que les entreprises de Saint-Sauveur savaient faire bon usage de ces nouvelles technologies. Deux entreprises ont particulièrement contribué à l’obtention du trophée : Rampes et balcons Saint-Sauveur (rampesetbalcons.com) et La maison du bamboo (lamaisondubamboo.com).

La propriétaire de cette boutique, Josée Lefrançois, affirme qu’elle a dû mettre beaucoup d’efforts pour maîtriser ces nouveaux outils et augmenter la visibilité virtuelle de sa compagnie.

Aujourd’hui, quand les internautes font une recherche sur Google pour des planchers de bambou, ils ont bien des chances d’aboutir sur sa page web. À partir de sa petite boutique de Saint-Sauveur, elle gère un entrepôt à Montréal et vend ses planchers écologiques partout au Québec. La vente de planchers et de panneaux de bambou compte pour 70% de ses ventes. Pourtant, son site web ne permet pas les transactions en ligne. Internet est pour elle une immense vitrine qui dirige les consommateurs vers sa boutique ou son numéro de téléphone. « Si internet n’existait pas, mon entreprise ne pourrait pas être ici. Nous serions certainement dans un milieu urbain et je ferais de la publicité traditionnelle à travers les journaux locaux, » affirme-t-elle.

Du côté de l’entreprise Rampes et balcons Saint-Sauveur, son propriétaire, Patrice Cloutier, affirme que 60% de ses ventes découlent directement de son site web. Il distribue des rampes en aluminium et en verre trempé et effectue des patios et terrasses en bois composite.

Pour souligner la remise de ce prix, Google sera à Saint-Sauveur le 22 novembre pour parler du succès de ces deux entreprises et pour donner des conseils aux entrepreneurs de la région. Par ailleurs, le député fédéral de Laurentides-Labelle, Marc-André Morin, sera sur place le 2 novembre pour souligner cette récompense reçue par la communauté d’affaires de Saint-Sauveur.

 

Commentaires