/misc
Navigation

Prenez la clé sous la boîte aux lettres

bloc sotchi Alex Harvey

Coup d'oeil sur cet article

Durant notre séjour à Davos, l’équipe nationale de la Suisse nous a autorisés à utiliser sa salle d’entraînement. On s’y est rendus en s’imaginant que les équipes européennes doivent disposer de vastes installations de haut niveau. Pourtant...

Durant notre séjour à Davos, l’équipe nationale de la Suisse nous a autorisés à utiliser sa salle d’entraînement. On s’y est rendus en s’imaginant que les équipes européennes doivent disposer de vastes installations de haut niveau. Pourtant...

Disons qu’on a été un peu surpris le premier jour où on est arrivés à l’endroit en question. C’était un petit local de rien du tout situé aux côtés d’un garage de mécanique automobile. Il est presque difficile de se trouver plus de six personnes en même temps dans la place.

Pour y entrer, on nous avait dit qu’il fallait prendre la clé retenue par une bande de Velcro sous la boîte aux lettres. Aussi simple que ça. Oui, nous étions bel et bien au bon endroit. Sur la porte, c’est écrit: Swiss Olympic Team.

IL SUFFIT DE S’ORGANISER

Davos, c’est un peu l’équivalent de notre Canmore pour les différentes équipes de ski de la Suisse. C’est ici que sont regroupées les équipes de ski alpin, de ski de fond et de ski cross. Dans cette salle d’entraînement, même si c’est petit, il y a tous les appareils high tech nécessaires.

Ce qu’on voit avec cette salle d’entraînement nous amène à nous remettre en perspective. Dans le fond, ça nous fait réaliser qu’il n’est pas nécessaire de compter sur de l’équipement en abondance. Parfois, il s’agit de s’organiser avec les moyens mis à notre disposition. L’équipe de la Suisse nous en donne un bon exemple puisqu’il s’agit quand même d’une des bonnes nations en ski de fond. Il suffit de mentionner le nom du champion olympique Dario Cologna.

Utiliser ce local d’entraînement nous sert bien pour le peu de temps qu’on consacre à la musculation depuis notre arrivée. Sur les quelque 20 heures d’entraînement par semaine qu’on fait à Davos, on en passe environ une heure 45 minutes au «gym».

Les années auparavant, on allait plutôt à un autre centre d’entraînement vitré et de bonne qualité annexé à une école secondaire. Les formules sport-études sont bien développées ici aussi et on se trouvait souvent dans ce gymnase en même temps que des dizaines d’élèves du secondaire. Ça faisait trop de monde...

COMME CHEZ NOUS

On est arrivés ici le 10 novembre et on ne le regrette pas afin de préparer notre début de saison, en fin de semaine, en Finlande. Nous sommes le seul pays à avoir choisi Davos, les autres ont plutôt opté pour la Scandinavie.

On ne passe pas inaperçus dans les rues, même si le ski alpin est nettement plus populaire ici que le ski de fond. Quand ils nous voient avec notre veste du Canada, les gens se retournent parfois. On va souvent au café Klatsch, qui signifie «potin» en allemand. Le propriétaire nous a offert des brownies l’autre jour.

Ce fut une belle surprise. En bons banquiers, les Suisses sont reconnus pour savoir compter!

 

— Propos recueillis par Alain Bergeron

Commentaires