/misc
Navigation

Le monde à l'envers : deux start-ups Web de Montréal achètent des joueurs internationaux

Coup d'oeil sur cet article

C'était le monde à l'envers la semaine dernière dans la communauté des start-ups de Montréal. En effet, pas une, mais bien deux start-ups d'ici ont fait l'acquisition de jeunes pousses situées à l'extérieur du pays.

Seevibes logo

D'abord, Seevibes*, qui se définit comme le chef de file canadien de la mesure d’audience de la télévision sociale, a mis la main sur TVTweet, le « leader de la social TV française ». Cette acquisition permettra à la start-up montréalaise de pénétrer le marché européen avec force et d'ajouter des talents dans son équipe. D'ailleurs, le cofondateur de TVTweet, Thomas Landspurg, devient directeur de la technologie de Seevibes. Il s'agit aussi peut-être de la première incursion en France d'une start-up Web québécoise.

PasswordBox_original

Ensuite, PasswordBox, qui offre une technologie permettant de simplifier la gestion des mots de passe sur le Web, a acheté la Californienne Legacy Locker, ajoutant ainsi un nouveau produit dans sa gamme, de nouveaux clients ainsi qu'une présence à San Francisco. PasswordBox venait tout juste de lever une ronde de financement de 6 millions $.

Dans les deux cas, les coûts d'acquisition n'ont pas été dévoilés.

C'est un excellent signal de la vigueur de l'écosystème local. Depuis plusieurs années, on assistait plutôt à la vente de compagnies d'ici, la plupart du temps à des sociétés américaines. C'est aussi un bel exemple que les entrepreneurs du Web comprennent qu'il faut « go big or go home ».

 

* Par soucis de transparence auprès de mes lecteurs, je me dois de mentionner que je siège depuis 2011 sur le comité consultatif de Seevibes. Par contre, je n'étais pas au courant de la transaction et je ne leur ai pas parlé depuis la transaction.