/news/currentevents
Navigation

«J’ai oublié les boîtes de nourriture à chiens»- O'Grady

bouffe à chiens
Photo: Agence QMI Le conseiller municipal de l'opposition représentant Greenfield Park à Longueuil, Robert Myles se dit victime d'une mauvaise blague.

Coup d'oeil sur cet article

Peu importe les raisons ou les circonstances, le président de l’arr. de Greenfield Park et chef de l’opposition, Robert Myles ne la trouve pas drôle et prétend avoir été victime d’intimidation.

Après s’être présenté la semaine dernière comme le chien de garde de la démocratie lors de la dernière séance du conseil de Longueuil, M. Myles a eu la surprise de trouver dans son tout nouveau bureau de la nourriture pour chien et un dictionnaire anglais-français. Robert Myles est un anglophone, qui a le français comme deuxième langue.

Geste calculé ou pure coïncidence, l’ancien président de l’arr. et conseiller municipal d’Action Longueuil, Michael O’Grady, qui assistait à la toute première séance du conseil d’arr. de l’ère Option Greenfield Park, a tenu à clarifier cette controverse, en prenant le blâme, durant la période de questions réservée aux citoyens.

«J’ai reçu ces boîtes en juin 2012 d’une citoyenne à la suite du projet de parc à chiens Newhaven. En vidant mes affaires, je les ai laissées sur le bureau et je les ai malencontreusement oubliées. Quant au dictionnaire, on parle là du dictionnaire de l’arrondissement», a indiqué le candidat défait aux dernières élections du 3 novembre.

Pour sa part, Robert Myles entend laisser retomber la poussière, mais ne dit pas non à une possible demande d’excuse publique de la mairesse Caroline St-Hilaire.

De son côté, Michael O’Grady ne croit pas qu’il y a lieu de rédiger une lettre d’excuses au nouveau chef de l’opposition et éternel rival, car selon lui, il s’agit là d’une tempête dans un verre d’eau.

«J’ai été le dernier occupant du bureau, je pense que M. Myles aurait pu m’appeler au lieu de sortir cette affaire dans les médias», a-t-il déclaré.

C'est la deuxième fois en quelques jours que Robert Myles fait la manchette, car il avait dénoncé le fait que Longueuil voulait lui retirer son bureau de chef de l'opposition à l'hôtel de ville, alors qu’il a aussi un bureau à l’hôtel de ville de l’arr. de Greenfield Park.

 

Commentaires