/sports/fighting
Navigation
Boxe

Ouellet à la défense de Stevenson

L’ancien boxeur croit que les amateurs devraient appuyer le champion du monde

Adonis Stevenson
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Stéphane Ouellet n’a pas apprécié que certains médias ramènent les anciens démêlés judiciaires du champion du monde des mi-lourds Adonis Stevenson sur le tapis au cours des derniers jours.

Stevenson, qui défendra ses ceintures WBC et The Ring, samedi à Québec, a passé quelques années derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable de proxénétisme, de voies de fait et de menaces avec trois complices en 2000.

«On tous fait des erreurs dans la vie et il a payé pour les siennes, a souligné Ouellet.

«Au cours des dernières années, Adonis est devenu un bel exemple pour les jeunes qui veulent s’en sortir.»

L’ancien pugiliste souhaiterait que les amateurs de boxe du Québec se rangent derrière Stevenson malgré ses problèmes du passé.

«Il est champion du monde. On devrait tous l’admirer et l’encourager, a-t-il mentionné. Si ce n’est pas le cas, il va quitter pour d’autres cieux.»

Ouellet est bien placé pour parler de la situation de Stevenson, car il a déjà eu sa part de mésaventures à l’extérieur du ring.

«Contrairement à Adonis, je n’avais pas de bouclier de la réussite pour me défendre, car je n’avais pas atteint mes objectifs de carrière», a précisé celui qui a été aux prises avec des problèmes reliés à la drogue et à l’alcool.

UN GRAND CHAMPION

Celui qu’on surnommait Le poète a toujours eu une très haute estime de Stevenson. D’ailleurs, les deux ont déjà eu la chance de croiser les gants ensemble à l’entraînement il y a plusieurs années.

«J’avais 22 ans et je m’en souviens encore. Il avait une main gauche extraordinaire quand il était chez les amateurs», a raconté Ouellet qui est maintenant âgé de 42 ans.

Celui-ci croit fermement que l’actuel champion WBC des mi-lourds laissera une trace indélébile dans sa discipline.

«Il sera l’un des plus grands champions du monde provenant du Québec», affirme-t-il avec conviction.

Pour accéder à ce niveau d’excellence, il faut posséder trois éléments essentiels selon Ouellet: les aptitudes, l’attitude et la constance.

«Quand quelqu’un possède ces trois qualités, tu as un champion du monde devant toi.»

UNE VICTOIRE PAS COMPTABILISÉE

De son propre aveu, Ouellet n’a pas été en mesure de réunir les trois qualités nécessaires pour soulever une ceinture de champion du monde.

Cependant, il est parvenu à remporter une victoire qui ne sera jamais comptabilisée à sa fiche.

Après avoir atteint le fond du baril à la fin de sa carrière, il est retourné à l’école pour obtenir un diplôme d’études professionnelles pour conduire un camion de transport.

«Ç’a été une longue traversée du désert, a déclaré le Jonquièrois de souche.

«Je suis retourné à l’école avec humilité et c’est ça qui m’a permis d’atteindre le bonheur que je possède aujourd’hui.»

Même si son compte de banque n’est pas plein à craquer, il a retrouvé la paix avec lui-même.

«Ma richesse est à l’intérieur de moi avec mes expériences de vie et mes souvenirs impérissables.»

Commentaires