/homepage
Navigation
Neptune Pine

La montre intelligente conçue à Montréal

Le projet a séduit les investisseurs du site Kickstarter

La montre intelligente conçue à Montréal
Photo courtoisie Neptune Pine, montre à écran tactile de 2,4 po., Android 4.1.2 (Jelly Bean), Bluetooth 4, WiFi, GPS, 16 ou 32 go, 5 jours d'autonomie (veille), 335 $ (229 $ sur Kickstarter)

Coup d'oeil sur cet article

Il n'y a pas que les grands fabricants d'électronique qui profitent de l'engouement pour les montres connectées. La Neptune Pine, une montre électronique conçue à Montréal, fait présentement un tabac sur le web.

Il n'y a pas que les grands fabricants d'électronique qui profitent de l'engouement pour les montres connectées. La Neptune Pine, une montre électronique conçue à Montréal, fait présentement un tabac sur le web.

Il suffit de la voir de près pour comprendre la raison de son succès.

Sur Kickstarter, le site de financement volontaire, son créateur, le jeune entrepreneur montréalais Simon Tian, l'a inscrite, espérant récolter 100 000 $; elle a obtenu plus de trois fois ce montant en un week-end, la semaine dernière, et est en bonne voie de dépasser les 500 000 $ cette semaine.

Si ça se concrétise, M. Tian promet un écran tactile (de 2,4 pouces) plus résistant et une version à stockage interne de 64 gigaoctets, notamment.

Ça s'ajouterait à une liste de caractéristiques déjà pas mal étoffée. Contrairement aux Samsung Galaxy Gear, Pebble Watch et autres montres connectées, la Pine peut tout faire toute seule: passer des appels vocaux ou vidéo, jouer de la musique, donner des indications routières, etc.

En fait, sa fiche technique se compare à celle d'un téléphone intelligent plus classique: Bluetooth, WiFi, processeur à double cœur plutôt rapide, stockage interne de 16 ou 32 gigaoctets et logiciel Android 4.1.2, une version assez récente du populaire système mobile de Google.

Ajoutez à cela deux caméras numériques, une autonomie pouvant atteindre 5 jours (en veille) et un prix de détail comparable à celui d'une Galaxy Gear (335 $, en promo à 229 $ sur Kickstarter), et vous comprendrez pourquoi l'appareil connaît une popularité explosive en ce moment, même si sa mise en marché n'est attendue qu'en janvier prochain.

En fait, sa principale qualité est aussi son principal défaut: équipée comme pas une, elle est plutôt costaude. On n'a pas tous les avant-bras assez développés pour une montre faisant 6,6 cm en largeur.

Les applications sont la clé

Comme dans la téléphonie mobile, du côté des montres connectées, on devine rapidement que c'est du côté des applications que ça se jouera pour la montre montréalaise. C'est ce qui a poussé Samsung à précipiter le lancement de la Gear, qui espère ainsi attirer les créateurs d'applications mobiles.

La Pine n'a pas ce problème: la résolution de son affichage est suffisante pour que la majorité des applications existant sur la plateforme Android soient compatibles. On compte plusieurs dizaines de milliers d'applis sur le Play Store d'Android, qu'il s'agisse de jeux mobiles, d'outils multimédias ou même d'applications d'appels vidéo comme Skype, ou les fameux Hangouts de Google.

En fait, on n'a qu'à lui insérer une carte SIM pour en faire un téléphone à part entière. Sur son poignet. C'est Dick Tracy qui serait jaloux…

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.