/sports/hockey
Navigation

Un mélange LNH et KHL

Ilya Kovalchuk
Photo AFP Ilya Kovalchuk sera à surveiller au sein de l’équipe olympique russe à Sotchi.

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a qu’une bonne couleur de médaille pour les Russes au hockey. Comme le Canada, la Russie vise toujours l’or. Zinetula Bilyaletdinov aura pour mission de conduire l’équipe à la Terre promise devant ses propres partisans, à Sotchi.

«Les gens s’attendent à une médaille pour la Russie, surtout à domicile», a dit Bilyaletdinov en entrevue au Journal de Montréal.

En poste comme entraîneur en chef de la Russie depuis le mois de juin 2011, Bilyaletdinov a déjà une médaille d’or à son palmarès, celle des Championnats du monde de 2012, à Helsinki. L’an dernier, au Mondial de Stockholm, la Russie a perdu en quarts de finale contre les États-Unis.

Pour les Jeux olympiques, Bilyaletdinov ne comptera pas uniquement sur des joueurs de la LNH.

«Il y aura un mélange environ 50-50 de joueurs de la LNH et de la KHL, a-t-il précisé. Il ne faut pas oublier que nous avons de très bons joueurs dans la KHL. Je pense notamment à un gars comme Ilya Kovalchuk. Je chercherai à miser sur l’expérience. Par exemple, je ne peux pas faire confiance à un jeune comme Valeri Nichushkin, des Stars de Dallas. À 18 ans, il serait trop jeune pour vivre la pression des JO en Russie. Il participera un jour à des Jeux, mais pas maintenant.»

 
Commentaires