/homepage
Navigation
Saveurs

Un Québécois fait fureur à la télé polonaise

Charles Daigneault

Coup d'oeil sur cet article

Rien ne prédisposait Charles Daigneault à briller lors d’une compétition de cuisine, et surtout pas en Pologne. C’est pourtant l’exploit qu’il a accompli cet automne en devenant la coqueluche de la télévision polonaise TVN lors de sa participation à l’émission MasterChef Pologne.

Rien ne prédisposait Charles Daigneault à briller lors d’une compétition de cuisine, et surtout pas en Pologne. C’est pourtant l’exploit qu’il a accompli cet automne en devenant la coqueluche de la télévision polonaise TVN lors de sa participation à l’émission MasterChef Pologne.

Éliminé lors de la demi-finale le 24 novembre, il a décroché la quatrième place de l’épreuve et conquis le cœur des auditeurs polonais.

Originaire de Chambly, l’homme de 36 ans vit depuis huit ans dans son pays d’adoption.

Son histoire, c’est d’abord celle de son

amour pour Ania, une Polonaise rencontrée lors d’un voyage en République dominicaine en 2005. Dix mois plus tard, Charles l’a rejointe en Pologne. Depuis, ils ont refait leur vie. Ils ont un fils, Bruno, cinq ans, qui s’est ajouté aux deux enfants d’Ania, Wikctor, 10 ans, et Gaby, 20 ans, que Charles a adoptés.

«Les enfants s’appellent Daigneault. Vous devriez entendre ça en polonais», a-t-il raconté en riant lors d’une entrevue téléphonique.

Sa mère, qui habite toujours Chambly, n’en revient pas de l’aventure de son fils. Pendant le tournage de la série MasterChef, elle a été invitée par la production à participer à une des émissions.

«Les Polonais ont adoré le pâté chinois», a-t-elle dit.

Une suite ?

Charles Daigneault pourrait bien poursuivre son expérience à la télé polonaise.

Son énergie, son humour et ses talents de cuisinier amateur ont plu aux auditeurs polonais, qui ont fait tout un raffut après son élimination. Ils ont exprimé leur désaccord sur les réseaux sociaux.

C’est pourquoi les téléspectateurs polonais du canal TVN pourraient bien encore entendre parler de lui sous peu. Il refuse toutefois de révéler la nature des projets.

Par contre, il aurait un projet d’ouvrir un restaurant en plein centre de Cracovie pour 2014.

Pour l’instant, Charles travaille avec son épouse dans leur petite compagnie du domaine de la construction en attendant de préparer son retour vers les chaudrons l’an prochain.

Commentaires