/news
Navigation
Cancer

Une fondation en mémoire du jeune coureur motocycliste Fred Laflamme

Fred Laflamme
Photo Élaine Nicol / Agence QMI Il y a un an, Frédérick Laflamme, un jeune coureur motocycliste, succombait à un fulgurant cancer à l’âge de 15 ans.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME - Il y a un an, un talentueux jeune coureur motocycliste de Saint-Jérôme succombait à un cancer fulgurant, à l’âge de 15 ans. Afin d’honorer sa mémoire, les parents de Frédérick Laflamme ont mis sur pied, en collaboration avec LEUCAN, une fondation pour soutenir la recherche sur le cancer et les familles des victimes de cette maladie.

«On veut donner au suivant», a expliqué Manon Beaudet qui, avec son conjoint Sylvain Laflamme, a trouvé cette façon pour surmonter la peine immense causée par le décès prématuré de leur fils.

Le nom Fondation Forever Fred 82 évoque le numéro que portait Frédérick lors de ses compétitions sur le circuit québécois de motocross. Après son décès, ce numéro a d’ailleurs été retiré et ne sera pas attribué à d’autres coureurs au Québec. Un trophée perpétuel sera en outre remis en sa mémoire à un jeune motocycliste ayant fait preuve de persévérance.

Une tumeur très agressive

Peu avant la course à laquelle il devait prendre part au Supermotocross du Stade olympique en septembre 2012, l’adolescent avait commencé à se plaindre d’engourdissements aux jambes. Admis en octobre à l’hôpital Sainte-Justine, on lui diagnostiquait une inflammation de la moelle épinière.

Frédérick a alors perdu l’usage de ses jambes et, malgré une amélioration à certains moments, son état s’est vite détérioré. «Il était prêt à se battre», se souviennent ses parents. Mais le 22 décembre, après avoir enduré d’insupportables douleurs, il est devenu quadriplégique. La famille était alors informée qu’il s’agissait d’une tumeur très agressive et qu’il n’y avait aucun traitement possible. Frédérick est décédé le lendemain.

«Encore aujourd’hui, c’est très difficile», a dit Manon Beaudet. Et en plus, c’est le temps de Noël! On a hâte que ce soit passé...»

Heureusement, les parents de Frédérick, ainsi que sa grande sœur Amély, ont profité d’un bon soutien de la part de LEUCAN, ce qui les a d’autant plus incités à y associer leur fondation.

Soirée-bénéfice

Une soirée au profit de la fondation aura lieu le dimanche 22 décembre au restaurant La Caravelle à Saint-Jérôme. Les billets sont disponibles au coût de 23 $.

Une vidéo sur la courte mais intense carrière de Frédérick, sera présentée à cette occasion et il sera possible de s’en procurer des copies sur DVD. D'autres informations sont disponibles sur le site de la fondation.

 

 

Commentaires