/lifestyle/books
Navigation
Bande dessinée

Retour en selle de Mécanique Générale

Non-aventures

Coup d'oeil sur cet article

Jamais rentrée automnale n’aura été aussi foisonnante dans le milieu de la bande dessinée québécoise!

Après les festivités du 15e anniversaire de La Pastèque au Musée des beaux-arts de Montréal, la collaboration entre le septième et le neuvième art québécois pour Vic et Flo a vu un ours,les titres Mélody (Sylvie Rancourt, Jacques Boivin) et Jane, Le Renard et moi (de (Fanny Britt, Isabelle Arsenault – La Pastèque) en lice pour les prestigieux prix du 41e Festival d’Angoulême, c’est au tour de Mécanique Générale de renaître de ses cendres.

En 2001, Jimmy Beaulieu, Benoît Joly, Sébastien Trahan, Philippe Girard, Luc Giard et Éric Asselin fondent Mécanique Générale, une structure éditoriale par laquelle ils publient leurs œuvres.Cette maison d’édition sert alors de labo­ratoire, où on voit à l’œuvre des auteurs qui enrichissaient leur corpus avec liber­té et audace.Inspirées de cette structure naîtront différentes aventures éditoriales, dont Colosse, une collection de fanzines pilotés par Jimmy Beaulieu, qui se voulait un nouveau territoire d’exploration à l’abri des contingences de l’édition classique, en plus des éditions Pow Pow de Luc Bossé en 2010et La Mauvaise Tête de Sébastien Trahan et Vincent Giard un an plus tard.

Dès 2002, Mécanique Générale se joint à la maison d’édition 400 Coups à titre de collection. Peu à peu, elle ouvre son catalogue à de nouveaux talents, dont Iris, Pierre Bouchard, Zviane, David Turgeon, Pascal Girard.En 2009, Jimmy Beaulieu, à la tête de MG, quitte le navire afin de se consacrer entièrement à son métier d’auteur. Du même coup, la boîte s’essouffle, les sorties s’espacent, le catalogue s’éparpille.

Renaud Plante, un ancien directeur de collection chez 400 Coups, y a côtoyé Jimmy Beaulieu. Son départ l’avait attris­té, avoue-t-il, surtout que ses envies de lecteur correspondaient à la ligne éditoriale de MG. Peu de temps après, de nouveaux propriétaires font l’acquisition de 400 Coups.«À la suite du rachat, la bande dessinée n’y avait plus vraiment sa place. Lorsque l’occasion s’est présentée de reprendre le nom, je l’ai saisie sans hésiter», racontel’un des nouveaux éditeurs de Somme Toute et de la nouvelle mouture de Mécanique Générale par la même occasion.

RENAISSANCE

Et voilà que contre toute attente, l’iconique maison d’édition revit. Histoire de partir du bon pied, Renaud Plante y est allé avec des valeurs sûres en lançantdeux premiers titres de membres fondateurs, soit Non-aventures planche à la première personne de Jimmy Beaulieu et Loveapocalypse de Philippe Girard.

Si le premier réunit joliment l’intégralité(bonifié d’une soixantaine de pages inédites) du matériel de Beaulieu publié entre 2001 et 2009 en un format rendant enfin justice au matériel du vétéran et, donc, sert de pont entre l’ancienne et nouvelle réunification de la maison d’édition, le second incarne le renouveau en nous présentant avec aplomb l’aboutissement de la démarche artistique de Philippe Girard, qui nous offre le meilleur album de sa carrière.

«Je ne souhaite pas recréer l’ancienne MG, mais plutôt la redéfinir dans le milieu actuel, où règne d’ailleurs une indéniable effervescence. La porte est ouverte autant aux anciens qu’à de nouveaux venus», annon­ce avec enthousiasme Renau­d Plante.

À ce titre, les nouveautés d’avril 2014 seront signé­es Estelle Bachelard et Guil­laume Perrault, qui publie­ront tous deux leur premier album.

Avec pareille renaissance, il y a fort à parier que Mécanique Générale fera le bonheur de nombreux lecteurs.


editionsmecaniquegenerale.com

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.