/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Quelle pub sexiste !

Coup d'oeil sur cet article

Quand un ami Facebook m’a envoyé cette pub, j’ai pensé que c’était une blague.

Quand un ami Facebook m’a envoyé cette pub, j’ai pensé que c’était une blague.

L’annonce nous propose un choix entre deux femmes sur une plage. Une jeune pitoune au corps ferme ou une femme âgée au corps usé par les années.

En dessous de ces deux corps, l’attirant et le «rejet», le slogan: Pourquoi choisir de l’usagé quand il s’agit de votre maison?

(Sous-entendu, personne d’intelligent ne choisirait un modè­le d’être humain usagé au lieu de la chair fraîche).

J’ai pensé que c’était une parodie, un canular. Mais non. Ce n’était pas une blague. C’était une vraie annonce d’un constructeur de maisons neuves de Québec.

DIGNE DU MOYEN ÂGE

Devant le tollé provoqué par son annonce digne du Moyen Âge, la compagnie de construction l’a retirée. On se serait atten­du à ce qu’ils nous expliquent que c’était de l’humour de mauvais goût, qu’ils regrettaient amèrement d’avoir dépassé les limites. Qu’ils s’excusent auprès de leur clientèle féminine.

Mais non. Sur leur page Facebook, voici ce que ces constructeurs ont écrit:

«Le but de notre publicité était de faire réagir les clients qui achètent des maisons usagées sans regarder l’opportunité d’une maison neuve.

«Lors de l’achat d’une maison neuve, les clients profitent de beaucoup plus d’avantages que s’ils achetaient une maison usagée. Entre autres, ils obtiennent une garantie de cinq ans, ils décident de la décoration de leur choix et bénéficient d’une de nos promotions concurrentielles, soit un an gratuit, une Honda Civic 2014, 5000 $ chez IGA ou une remise de 10 000 $. [...]

«L’exercice est d’informer les clients sur les possibilités qu’offre l’achat d’une maison neuve!»

À quelle époque vivent ces gens-là? Ils font une publicité insultante à l’os pour la moitié de leur clientèle et au lieu de s’excuser, ils nous parlent de promotions et de rabais!

Cette publicité est non seulement sexiste, elle est âgiste.

Elle présente les femmes comme des objets qu’on peut jeter comme des vieux yogourts quand leur date de péremp­tion est arrivée. T’as plus de 30 ans, tes seins pointent vers le sud au lieu de pointer vers le nord? Tasse-toi matante! Va te cacher, personne ne veut te voir, disparais de notre vue, on veut juste un nouveau modèle tout beau tout neuf.

LES DINOSAURES DE LA CONSTRUCTION

Chaque fois qu’on parle de féminisme à des jeunes femmes, il y en a pour nous dire que c’est un mouvement dépassé, ringard, dans lequel elles ne se reconnaissent plus. «On n’a plus besoin de brûler notre soutien-gorge, notre génération est égalitaire.»

Pourtant, quand je vois une publicité macho et misogyne comme celle-là, je ne peux m’empêcher de penser que le féminis­me n’a jamais été aussi nécessaire.

On a beau avoir une femme première ministre pour la première fois de notre histoire, il y a encore des ringards qui pensent qu’on vit en 1950.

Pour ma prochaine maison, je vais en choisir une vieille ancestrale avec du vécu plutôt qu’une neuve construite par des dinosaures!

Commentaires