/homepage
Navigation
Sur ordonnance

Sur la rosacée 

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque la peau, et tout particulièrement celle de la figure, devient atteinte de rougeurs et de pustules, on cherche des solutions. Vous avez certainement dû remarquer des personnes atteintes de rosacée qui ont des rougeurs chroniques sous forme de petites lignes rouges surtout sur les joues et les ailes du nez, mais aussi au menton et au milieu du front.

Lorsque la peau, et tout particulièrement celle de la figure, devient atteinte de rougeurs et de pustules, on cherche des solutions. Vous avez certainement dû remarquer des personnes atteintes de rosacée qui ont des rougeurs chroniques sous forme de petites lignes rouges surtout sur les joues et les ailes du nez, mais aussi au menton et au milieu du front.

La rosacée portait le nom d’acné rosacée auparavant, mais, pour enlever toute ambiguïté avec l’acné ordinaire dit «vulgaire», on l’appelle dorénavant rosacée tout court.

Elle touche surtout les personnes entre 30 et 60 ans, principalement les femmes, alors que l’acné, dit vulgaire,touche 80 à 90 % des adolescents et un peu plus les garçons que les filles.

Les hommes sont davantage atteints par une des quatre formes nommée rosacée phymateuse et mieux connue sous le nom de «brandy nose».

Bien que la consommation d’alcool puisse favoriser le développement de ce type de rosacée, elle n’est pas toujours en cause.

QU’EST-CE QUI LA PROVOQUE ?

On pense que la rosacée est causée par un trouble inflammatoire associé à un dérèglement immunitaire au niveau de la peau. Les vaisseaux sanguins réagissent en se dilatant, ce qui cause les rougeurs caractéristiques juste sous la peau ainsi que la sensation de chaleur à la figure. Il arrive que des pustules (boutons) se développent et viennent augmenter le désagrément esthétique des rougeurs.

FACTEURS DÉCLENCHANTS

Le soleil, le stress, la chaleur ou le froid intense, le vent, l’alcool, les aliments épicés et l’usage de savons irritants peuvent, entre autres, favoriser les rougeurs et les lésions. Les cosmétiques à base d’alcool, d’hamamélis ou encore très parfumés doivent aussi être évités.

PROBLÈMES OCULAIRES

La rosacée cause aussi des problèmes au niveau des yeux chez 50 % des personnes qui en sont atteintes: yeux secs, sensation de brûlure ou de grain de sable dans les yeux, enflure du bord des paupières.

Un traitement adéquat de la rosacée diminue ces effets et le recours à des larmes artificielles est aussi souvent utile.

CONTRÔLER, MAIS PAS GUÉRIR

Actuellement, on peut diminuer les effets de la rosacée, mais on ne peut la guérir. Une bonne hydratation de la peau et une protection solaire sont deux mesures simples et efficaces.

Le métronidazole (MetroGel®, Metrocrème®, Metrolotion®, Noritate®) est efficace pour diminuer les rougeurs si on l’applique une ou deux fois par jour. Il est disponible sous forme de crème, de gel ou de lotion. Si la peau est irritée ou sensible, on préférera la crème ou la lotion plutôt que le gel.

L’acide azélaïque (Finacea®) est un autre médicament qui peut être utile dans les cas légers à modérés. Il est sous forme de gel et est, généralement, un peu plus irritant que le métronidazole.

En plus des médicaments appliqués directement sur la peau, des antibiotiques peuvent être pris par la bouche. Même si ce sont des antibiotiques, on les utilise pour leurs effets contre l’inflammation et non contre l’infection puisqu’on ne croit plus que la rosacée est causée par une bactérie, un virus ou un autre pathogène.

La tétracycline, la doxycycline et la minocycline sont utilisées depuis longtemps. Une nouvelle formulation de doxycyclinequi appartient à la famille des tétracyclines (Apprilon®) est maintenant disponible. Elle libère rapidement 30 mg de doxycycline puis plus lentement un autre 10 mg. Ces doses donnent des concentrations plus faibles que celles habituellement utilisées contre les infections, mais conservent leur effet anti-inflammatoire.

Ce traitement est efficace contre les papules et les pustules, mais pas contre les rougeurs, d’où le besoin de continuer à appliquer les produits topiques en crème par exemple. Cette nouvelle formulation est aussi beaucoup plus dispendieuse que les formes plus simples des différentes tétracyclines utilisées jusqu’à maintenant.

Il est possible de trouver des solutions à la rosacée qui affecte l’apparence, et parfois indirectement la qualité de vie d’environ deux millions de

Canadiens.

Commentaires