/news/currentevents
Navigation

Un voleur de télé sera «branché» en février

paredes
Photo d'archives Fernando Paredes, qui connaîtra sa sentence en février, se faisait passer pour un réparateur de télé.

Coup d'oeil sur cet article

Fernando Paredes, un individu de Blainville qui traîne un lourd passé judiciaire, aurait floué des consommateurs en se faisant passer pour un réparateur de télévision. Pour son labeur, il connaîtra sa sentence en février.

En 2009 et 2010, l’homme de 62 ans aurait offert ses services, sur le site Kijiji, à titre de réparateur de télévision, indiquant dans son annonce qu’il se rendait à domicile pour faire des évaluations.

Des résidents de Lorraine, Saint-Jérôme et Longueuil auraient fait appel à l’accusé entre 2009 et 2011.

À chacune de ses visites, il les aurait informés qu’il lui était alors impossible de réparer l’appareil sur place. Chaque fois, il aurait quitté avec l’appareil, demandant aux consommateurs de lui verser des dépôts.

Ainsi, les semaines auraient passé et les présumées victimes n’auraient toujours pas eu de nouvelles de M. Paredes.

L’individu, d’origine chilienne, avait finalement été accusé de vol et de fraude dans ces trois dossiers.

Le 17 avril, devant le juge Jean Beaulieu, l’accusé a plaidé qu’il avait été négligent et que les pièces des téléviseurs étaient parfois difficiles à dénicher. Le juge lui avait alors rétorqué que ses explications ne tenaient pas la route et que ces actes constituaient des vols.

Il plaide coupable

En juillet dernier, le résidant de Blainville a plaidé coupable de vol de télé dans deux dossiers. L’arrêt conditionnel des procédures avait été accordé pour l’accusation de fraude. Quant au troisième cas, il avait été transféré au palais de justice de Longueuil.

Paredes devait connaître sa sentence, mercredi, au palais de justice de Saint-Jérôme, mais son dossier a été une fois de plus remis. Il reviendra finalement devant les tribunaux le 26 février prochain.

L’homme traîne un lourd passé judiciaire. Il a été jugé pour fraude en 1988, 1989, 1994, 1996, 1997 et a été condamné pour menace, voie de fait, possession d’arme et séquestration en 2001.

 

Commentaires