/news
Navigation
contre Montréal

Quinze villes défusionnées en guerre contre Montréal

griffintown
Photo Agence QMI / Archives Le quartier Griffintown, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Quinze villes défusionnées ont décidé de partir en guerre contre la Ville de Montréal pour l'empêcher de procéder à un gigantesque emprunt d'environ 84 millions de dollars.

En effet, les villes de Pointe-Claire, d'Hampstead, de Baie-d'Urfé, de Kirkland, de Mont-Royal, de Sainte-Anne-de-Bellevue, de Dollard-Des Ormeaux, de Montréal-Ouest, de Senneville, de Beaconsfield, de Côte-Saint-Luc, de Dorval, de L'Île-Dorval, de Montréal-Est et de Westmount ont décidé de s'adresser à la cour.

Elles ont déposé via leurs avocats une requête introductive d'instance en nullité. Par la présente requête, les municipalités défusionnées cherchent à obtenir la nullité du règlement autorisant un emprunt de 83,6 millions $ pour le financement du réaménagement du domaine public et de l'acquisition de terrains à des fins de parcs et places publiques dans le secteur Griffintown.

De plus, les villes défusionnées estiment que le règlement d'emprunt est inéquitable, injuste et abusif en ce qu'il leur fait supporter un fardeau fiscal alors qu'aucune d'entre elles ne tire un bénéfice des projets et aménagements visés par le règlement d'emprunt.

Joint au téléphone par TVA Nouvelles, le maire de Westmount, Peter Trent, trouve aberrant que les élus des villes défusionnées n'aient reçu qu'une seule page d'information technique relativement à ce règlement d'emprunt.

 

Commentaires