/travel
Navigation
Province de Québec

Visiter un zoo l’hiver

Tigre
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Dans l’esprit de bien des gens, les animaux exotiques ne vivent que dans les pays chauds. Or, certains ne sont jamais aussi heureux que dans le froid. Pour eux, le gel québécois n’est pas insurmontable, bien au contraire.

Le Zoo de Granby choisit désormais ses pensionnaires en fonction de leur capacité à résister au froid. Les visiteurs peuvent donc observer de nombreux animaux exotiques dans la neige. «En hiver, plus de 80% de notre collection animale est accessible au public», explique Hélène Bienvenue, porte-parole du zoo.

Parmi ces animaux, on peut voir des maca­ques japonais, des tigres de l’Amour, des léopards des neiges, des wallabies, des lamas, des alpagas et même des zèbres. Les quartiers d’hiver des éléphants et des girafes ouvrent aussi leurs portes aux visiteurs. Plusieurs feux extérieurs réchauffent le site et les pavillons intérieurs sont accessibles.

«Cet hiver, nos gardiens mettront beaucoup l’accent sur nos vedettes de 2013, qui sont nos nouveau-nés. On vous présentera nos trois petits pandas (à ne pas confondre avec les grands pandas), nos trois tigres de l’Amour, notre léopard des neiges et notre bébé yack», a dit Mme Bienvenue.

Le Zoo de Granby n’est pas le seul Jardin zoologique qui poursuit ses activités sous zéro. À une heure de Montréal, le Parc Oméga ne ferme jamais ses portes, même le jour de Noël.

«Sous la neige, les animaux paradent dans leurs plus beaux atours. C’est vraiment magique!» dit Karina Lavictoire, responsable du marketing du Parc Oméga. Pendant les Fêtes, ce sont les rennes (caribous) qui volent la vedette, en raison de leur affiliation avec le père Noël…

À Québec

À l’Aquarium du Québec, situé dans la Vieille-Capitale, les espaces intérieurs demeurent ouverts, tout comme le site extérieur, avec ses phoques, ses morses, ses renards arctiques et ses ours blancs. Quand la nuit s’installe, c’est le Festi Lumière qui commence. Plus de 500 000 lumières transforment le site extérieur en monde fantasmagorique. Glissades illuminées, jeux gonflables et chansonniers se mettent de la partie.

Bonne nouvelle pour les familles, les escaliers ont disparu en 2013. Les parcours deviennent donc plus accessibles en poussette, en traîneau et aux personnes à mobi­lité réduite.

Au Lac-Saint-Jean, le Zoo sauvage de Saint-Félicien n’hiberne jamais. Depuis une vingtaine d’années, l’institution accueille les visiteurs pour un safari sous la neige. Presque toutes les espèces sont visi­bles.

Commentaires