/news/currentevents
Navigation
New York | Expertise

Une firme québécoise dans le métro de New York

Everest Equipment de l’Estrie fabrique des structures pour la nouvelle ligne

Coup d'oeil sur cet article

New York | Après l’antenne au sommet du World Trade Center, le Citi Bike, les wagons de métro Bombardier et les autobus Novabus, la ville de New York fait appel à une autre compagnie québécoise pour un projet d’envergure: la construction d’une nouvelle ligne de métro.

New York | Après l’antenne au sommet du World Trade Center, le Citi Bike, les wagons de métro Bombardier et les autobus Novabus, la ville de New York fait appel à une autre compagnie québécoise pour un projet d’envergure: la construction d’une nouvelle ligne de métro.

Trente mètres sous terre, loin du chaos de la 2e Avenue, Shawn Maltais, directeur de projet pour Everest Equipment, supervise les travaux de construction de la nouvelle station de métro sous la 86e rue à Manhattan.

Dans quelques jours, les ouvriers vont bétonner l’imposant dôme de la station qui devrait accueillir ses premiers passagers d’ici 2016. Pour l’instant, ce n’est encore qu’un énorme trou de 152 mètres de long et 20 mètres de haut où il fait encore plus froid et humide qu’à la surface.

DEPUIS 1929

Everest Equipment, dont l’usine est située à Ayer’s Cliff en Estrie, a obtenu le mandat en avril 2010 de fabriquer les structures d’acier (coffrages) pour former le béton de la nouvelle ligne de métro. «The Second Avenue Subway» est un projet dont la ville de New York parle depuis 1929.

«C’est un contrat normalement donné à des compagnies européennes, alors on est très contents, dit M. Maltais. Habituellement, on fait des tunnels et des aqueducs, mais là les gens vont pouvoir voir notre travail. C’est une grande fierté».

La première phase du projet est évaluée à 4,5 milliards $. La ligne couvrira la distance entre la 63e rue et la 96e rue. La construction de la station, à elle seule, est évaluée à 322 millions de dollars. La compagnie Everest touche 4 millions $ pour ce contrat.

La structure a été entièrement fabriquée à Ayer’s Cliff avant d’être transportée à New York. Près de cent employés au Québec ont participé à la construction, nécessitant près de 8000 heures de travail.

GROS CONTRATS

«Ça a pris une trentaine de camions pour transporter ça ici au mois de septembre», dit l’ingénieur québécois de 41 ans.

L’imposante structure de métal fait 20 mètres de haut et de large et 12 mètres de long. On dirait un ovni de 225 000 kilos qui s’est posé dans les entrailles de Manhattan.

La structure permet de couler et supporter le béton qui formera la nouvelle station et les cinq premiers kilomètres de tunnels. Il n’est pas écarté que la compagnie participe aux autres phases du projet.

La compagnie fondée en 1975 a participé à plusieurs autres projets à New York depuis 2005, dont la construction d’aqueducs, mais la nouvelle ligne de métro est de loin son plus gros contrat à ce jour.

 
Un réseau de métro très étendu
Métro de NEW YORK
Inauguration : 27 octobre 1904.
La première ligne faisait 14,5 km de long et comportait 28 stations allant de l’Hôtel de Ville dans le sud de Manhattan jusqu’à la 145e rue au nord de l’île.
AUJOURD’HUI : Le métro de New York compte aujourd’hui 24 lignes et 6311 wagons, 1060 km de rails et 468 stations.
NOMBRE DE PASSAGERS PAR année : 1,7 milliard.
DISTANCE PARCOURUe en 2012 : 547 millions de kilomètres
NOMBRE DE PASSAGERS moyen PAR SEMAINE :
5,4 millions
source : The Metropolitan Transportation Authority
Métro de montréal
Le métro de Montréal fait partie du groupe de métros Nova qui compare les métros de taille moyenne dans le monde. New York fait partie du groupe CoMet qui compare les métros de taille plus importante.
NOMBRE DE PASSAGERS moyen PAR SEMAINE :
895 000
Inauguration : 14 octobre 1966.
La première ligne faisait 14,5 km de long et comportait 28 stations allant de l’Hôtel de Ville dans le sud de Manhattan jusqu’à la 145e rue au nord de l’île.
À son ouverture, le réseau ne comprenait que 26 stations réparties sur trois lignes.
AUJOURD’HUI: Le métro de Montréal compte aujourd’hui quatre lignes, 68 stations et 71 km de réseau.
DISTANCE PARCOURUe en 2012 : 78,2 millions de kilomètres
source : STM
Commentaires