/news/currentevents
Navigation
Colorado | Marijuana

Le cannabis en vente libre

Le Colorado légalise la consommation de marijuana à des fins «récréatives» le 1er janvier

Le cannabis en vente libre
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

DENVER | Les yeux du monde seront rivés sur le Colorado mercredi, jour où l’État américain rendra légale la vente au détail de cannabis pour les citoyens et touristes de 21 ans et plus.

DENVER | Les yeux du monde seront rivés sur le Colorado mercredi, jour où l’État américain rendra légale la vente au détail de cannabis pour les citoyens et touristes de 21 ans et plus. À cause de retards dans l’attribution des licences, très peu de dispensaires seront ouverts ce jour-là.

Ce qui se passe au Colorado est sans précédent. Les Pays-Bas n’en sont qu’à la dépénalisation de la marijuana et l’Uruguay, qui vient aussi de rendre légale la vente au détail, exclut les touristes.

Ce n’est pas le cas au Colorado. «Les individus qui ne sont pas résidents vont pouvoir acheter jusqu’à 7 grammes à la fois en montrant leur passeport», précise Julie Postlethwait, porte-parole de la Marijuana Enforcement Division, l’agence gouvernementale qui gère l’attribution des permis.

Les résidents du Colorado de 21 ans et plus auront le droit d’acheter jusqu’à 28 grammes à la fois et de faire pousser six plants de cannabis à la maison.

INTERDIT EN PUBLIC

Jusqu’à présent, environ 160 dispensaires de marijuana médicale ont fait des demandes de permis afin de vendre aussi du cannabis pour usage récréatif. Très peu de commerces auront eu, par contre, la chance d’obtenir le feu vert pour ouvrir le 1er janvier, une douzaine tout au plus dans l’État.

Le gouvernement attribue les permis au compte-gouttes. Chaque propriétaire doit se présenter à une audience publique, modifier la configuration de son établissement et recevoir la visite de cinq inspecteurs.

Pour l’instant, la loi interdit spécifiquement la consommation publique de marijuana, ce qui risque de compliquer la vie des touristes. La plupart des hôtels de Denver interdisent de fumer dans les chambres.

«La loi encadre la façon d’acheter et de cultiver mais pas les lieux où consommer. Il n’y a pas de coffee shops comme à Amsterdam» déplore Matt Brown, cofondateur d’une agence touristique spécialisée en cannabis, My 420 Tours.

«Pour l’instant à Denver il y a seulement l’hôtel Warwick, un hôtel chic avec des balcons privés, qui permet de fumer le cannabis, c’est là où toutes les stars vont, explique-t-il. Dans les grandes chaînes comme Marriott, ça risque d’être plus compliqué».

Le Denver Post rapportait la semaine dernière qu’un nombre croissant de salles de concerts s’affichent comme étant marijuana-friendly. Même si c’est illégal, les employés prévoient fermer les yeux.

Matt Brown coorganise le plus grand rassemblement d’adeptes du cannabis mercredi pour célébrer. «C’est un jour symbolique», dit le Canado-Américain de 31 ans. Il attend près de 3000 personnes pour Cannabition 2014. L’événement se déroule au City Hall Event Center au centre-ville de Denver.

Il attend encore l’approbation de la ville pour permettre aux visiteurs de fumer le cannabis à l’intérieur. «On considère que c’est un événement privé. On espère que ça va fonctionner, mais comme vous voyez, il reste encore beaucoup de zones grises».

 

Commentaires