/opinion/blogs/galleries
Navigation

L’Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance (EMRII), des hommes et des femmes qui font la différence.

Coup d'oeil sur cet article

Un matin frisquet de décembre, j’ai passé quelques heures avec les policiers, Laurent Dyke et Nathalie Labrecque, accompagnés de l’éducateur Rugby Escoffier. 9h30 rue Ontario près d’un dépanneur, ils voient un itinérant, ils s’approchent de lui, bonjour le pirate. Wow! Ils connaissent même son nom de rue. Comment allez-vous ce matin demandent les intervenants et là s’amorce la discussion et un grand sourire apparaît sur le visage du pirate. Metro Berri un autre itinérant, emmitouflé de ces couvertures, le policier Laurent Dyke lui donne un jus et des biscuits. C’est alors que l’itinérant lui raconte qu’un jour il marchait à la campagne, il avait tellement faim qu’il a pris une pomme dans un arbre à pommes, dit l’itinérant. Un autre marchait sans bas, le policier, Dyke lui offre des bas. Merci monsieur l’agent ! Mais ces bas là sont trop serrés et ils me font mal aux pieds, j’aime mieux des bas de laine. Le policier lui répond la prochaine fois j'aurais des bas de laine pour toi.

 

J’ai vu une écoute humaine des intervenants auprès des itinérants qui fait apparaître des sourires et des visages illuminés.