/news/currentevents
Navigation
immigrer | France

Un guide pratique pour s’intégrer

Une Québécoise a compilé des informations pertinentes pour s’installer en France

Jade St-Laurent
photo courtoisie La jeune Québécoise de 25 ans, Jade St-Laurent, habite à Paris depuis le printemps. Elle avait déjà effectué un stage en France en 2010 dans le cadre de ses études.

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune Québécoise amoureuse de Paris a créé un site internet regorgeant de conseils pratiques destinés aux Canadiens qui souhaitent s’installer en France.

Une jeune Québécoise amoureuse de Paris a créé un site internet regorgeant de conseils pratiques destinés aux Canadiens qui souhaitent s’installer en France.

Quelques mois après avoir posé ses bagages de l’autre côté de l’Atlantique, Jade St-Laurent s’est lancé dans un projet original basé sur son expérience personnelle : donner un coup de main à ses compatriotes canadiens pour qu’ils débarquent bien armés en France.

«Avant de partir, on se fait un plan A, un plan B mais finalement c’est toujours le plan Z qui arrive», résume en plaisantant la jeune Québécoise originaire de Montréal.

Elle aborde à tour de rôle comment ouvrir un compte bancaire, trouver une colocation, décrocher un emploi, faire sa déclaration d’impôts, se repérer dans le métro parisien ou encore voyager à travers l’hexagone.

Lexique d’expressions

Si les Québécois sont réputés pour leurs expressions colorées, Jade St-Laurent dresse aussi sur son blogue une série d’expressions françaises «de France» pour mieux cerner le langage de nos cousins.

Sur le territoire français, les Canadiens devront ainsi troquer leur char contre une bagnole, ils iront au taf (travail), gagneront des tunes (argent) et seront bien sapés (habillés).

Le site internet de Jade cheznoscousins.com regorge également d’informations nécessaires pour éviter de se faire avoir.

Par exemple, en France les prix sont affichés toutes taxes comprises et il est très rare de laisser un pourboire. «Un jour, j’ai rencontré une Canadienne qui l’ignorait et qui avait donné du tips pendant 4 mois», rit-elle encore.

Drôles d’horaires de travail

Elle s’amuse aussi du rythme des travailleurs français. «Ce n’est pas l’heure à laquelle on arrive le matin ou la durée de la pause déjeuner qui compte, c’est l’heure à laquelle on part le soir. Plus il est tard, plus l’employeur va penser qu’on s’investit», écrit-elle dans la rubrique «horaires de travail».

Les Français sont nombreux à s’installer au Québec (voir autre texte). À leur arrivée, ils ont accès à une multitude de guides de survie dans la Belle Province, remarque la jeune femme de 25 ans qui admet s’en être inspirée.

Mais les Québécois, beaucoup moins nombreux à immigrer en France, ne bénéficient pas du tout du même coup de pouce. «Mon site permet de débroussailler le chemin», explique Jade St-Laurent précisant qu’elle avait jusqu’à 200 visites par jour. Des universités québécoises et l’ambassade du Canada en France ont fait la promotion de son initiative.


Quelques expressions « à la française »

Je kiffe = Je capote
C’est le pied ! = C’est super !
Avoir les boules = Être dégoûté
Avoir la dalle = Avoir faim
Picoler = Boire de l’alcool
Avoir la poisse = Ne pas avoir de chance
Être charrette = Être en retard

 

Commentaires