/entertainment/tv
Navigation
Bye Bye 2013

Le meilleur et le pire

Coup d'oeil sur cet article

1. La Woua | Le meilleur sketch du Bye Bye. Maquillages, perruques, textes, interprétation… Tout y était pour cette parodie du phénomène télé de 2013: La Voix. Mention spéciale à Claudine Mercier, qui imitait parfaitement le rire «nerveux et malaisant» d’Ariane Moffatt.

2. Joël Legendre en Denise Filiatrault | Rien que pour son imitation de Denise Filiatrault dans Les pêcheurs, Joël Legendre mérite le titre du joueur le plus utile du Bye Bye. Ses improvisations en coulisse (montrées dans une émission spéciale) étaient tout aussi hilarantes.

3. Les comédiens de Gabrielle | Le caméo des comédiens du film Gabrielle figure parmi les bons moments du Bye Bye 2013. Devant des images d’Occupation double et Allume-moi, Alexandre Landry déclare: «Je ne comprends pas pourquoi tout le monde regarde ça...» Réponse de Gabrielle Marion-Rivard : «Moi non plus. Ça doit être parce qu’on n’est pas assez intelligent…» Une réplique touchante, drôle et cinglante.

4. La charte | Sur Twitter, Louis Morissette nous avait promis une ouverture «drôle, intelligente et cinglante» qui n’allait «peut-être pas faire l’unanimité». Mission accomplie! Riche en effets spéciaux, ce sketch ambitieux était bourré d’images fortes.

5. Antoine Bertrand en Miley Cyrus  | Léchant un marteau avec autant de conviction (sinon plus) que Miley Cyrus dans Wrecking Ball, Antoine Bertrand est entré dans nos mémoires en apparaissant à moitié nu sur une boule de démolition. On aurait payé cher pour le voir twerker contre Annie Brocoli.

6. Patrice Lemieux | Chez les humoristes, Daniel Savoie a fait mouche avec son personnage de joueur de hockey. Parmi ses répliques les plus mémorables, citons: «Ça prend vraiment des couilles tout le tour d’la tête!» D’un autre côté, la montée de lait de Jean-François Mercier était aussi prévisible qu’inutile.

7. Les bulletins de nouvelles de Laurent Paquin | Plutôt statiques, ces segments (un peu trop) répétitifs ont permis au stand-up comique de couvrir un large éventail de sujets, lui qui a surtout marqué le coup avec Femen son pastiche du vidéoclip de Robin Thicke.

8. Louis-José Houde | Son numéro de stand-up détonnait clairement du reste du rendez-vous. Pour ajouter du mordant, on aurait préféré quatre minutes avec Sugar Sammy, dont l’humour politiquement incorrect aurait parfaitement collé au sujet chaud des six derniers mois (et possiblement des six prochains): la charte.

9. Régix et Coderrix | La mairesse de Lac-Mégantic a sauvé ce sketch du désastre. Ce pastiche des aventures d’Astérix (un concept usé) manquait crûment de mordant. Un segment qui aurait mérité d’être «raccourcix», voire même «éliminix»...

10. 19-2 | On aime beaucoup les Denis Drolet. Sur scène, leur humour absurde rate rarement la cible. Mais dans l’univers glauque des agents Benrof et Charrier, leurs blagues colorées tombaient malheureusement à plat.


Le Bye Bye améliore son score

Le Bye Bye 2013 a rallié 2 859 000 téléspectateurs (pour des parts de marché de 87 %) le 31 décembre, selon les données préliminaires des Sondages BBM. Une hausse de 33 000 téléspectateurs par rapport à 2012. Toujours à Radio-Canada, Infoman a obtenu les faveurs de 1 591 000 fidèles de 22 h à 23 h, comparativement à 1 673 000 l’an dernier. À TVA, l’édition spéciale d’Accès illimité et 2013 revue et corrigée ont respectivement attiré 440 000 et 701 000 téléspectateurs en début de soirée, contre 1 008 000 pour En direct de l’univers.

Commentaires