/opinion
Navigation

Retour de l’optimisme en 2014

JdeM-Régulier
Méthodologie: Sondage mondial de Léger en collaboration avec le réseau WIN pour la BBC réalisé dans 67 pays auprès de près de 67 000 personnes. Ce sondage est réalisé chaque année depuis 1977. Vous pouvez avoir tous les détails de l’étude sur le site de la BBC.

Coup d'oeil sur cet article

Un habitant de la Terre sur deux est optimisme et croit que 2014 sera meilleure que 2013. Vingt-huit pour cent de la population mondiale croient qu’elle sera identique à 2013 alors que seulement 20 % craignent que 2014 soit une année plus difficile.

Un habitant de la Terre sur deux est optimisme et croit que 2014 sera meilleure que 2013. Vingt-huit pour cent de la population mondiale croient qu’elle sera identique à 2013 alors que seulement 20 % craignent que 2014 soit une année plus difficile.

L’ANNÉE DU BONHEUR

Malgré les catastrophes, les guerres et la pauvreté, le monde ne se porterait pas si mal. Près des deux tiers de la population mondiale s’estiment heureux, 12 % se disent plutôt malheureux et 28 % ne sont ni heureux et ni malheureux. Le Canada se situe au 18e rang mondial du bonheur loin derrière les Fidjiens, les Colombiens, les Saoudiens, les Argentins et les Finlandais. Les Français sont parmi les trois peuples les plus malheureux avec les Palestiniens et les Tunisiens. Globalement, ce sont les gens vivant en Amérique et en Asie qui se disent les plus heureux.

PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES NEUTRES

Les peuples de la Terre sont nettement plus partagés quant aux perspectives économiques. Le tiers de la population croit à de meilleures conditions économiques en 2014, le tiers estime qu’elles seront identiques et un dernier tiers croit qu’elles seront encore plus négatives que l’an dernier. Les Chinois, les Saoudiens et les Brésiliens croient en leur prospérité. Les Grecs, les Italiens, les Français, les Autrichiens et les Palestiniens sont les plus craintifs d’une nouvelle crise économique.

L’ARGENT ET LE BONHEUR

Il y a une forte corrélation entre l’optimisme économique et le bonheur. Un peu comme la saucisse Hygrade, plus les perspectives économiques sont bonnes et plus les gens sont heureux, et l’inverse est aussi vrai: plus les gens sont heureux et plus les perspectives économiques sont positives. Si l’argent semble faire le bonheur, il semble aussi que le bonheur attire l’argent.

LE PARADOXE AMÉRICAIN

Les États-Unis sont perçus comme la plus grande menace à la paix dans le monde selon le quart de la population mondiale, bien devant le Pakistan, la Chine, l’Afghanistan et la Corée du Nord. Paradoxalement, une forte proportion des gens, s’ils avaient le choix, préféreraient vivre aux États-Unis. La planète croit que les États-Unis offre le meilleur et le pire. Après les États-Unis, c’est au Canada, en Australie, en Suisse ou en France que les gens choisiraient d’habiter.

LE MONDE IDÉAL

En somme, l’idéal humain de 2014 est de vivre heureux à la manière des Fidjiens, avec une croissance économique à la manière chinoise et habiter en plein de cœur de Manhattan. À l’inverse, un Français travaillant à la manière grecque et habitant la Palestine serait l’être le plus malheureux.

Bonne année 2014.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.