/news/health
Navigation
Maladies mentales graves

Des maladies mentales graves pourraient favoriser l'abus de drogue

Alcool
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

BETHESDA, Maryland – Les personnes atteintes de maladie mentale grave comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire ont un risque plus élevé de toxicomanie, selon une nouvelle étude américaine financée par le National Institute on drug abuse.

Les auteurs de l’étude ont constaté que les personnes ayant une maladie mentale grave étaient environ quatre fois plus susceptibles d'être dépendantes à l'alcool, 3,5 fois plus susceptibles de consommer régulièrement de la marijuana, et 4,6 fois plus susceptibles d'avoir recours à d’autres médicaments au moins 10 fois dans leur vie.

«La consommation de drogues a un impact sur bon nombre de circuits cérébraux qui sont perturbés à cause de troubles mentaux tels que la schizophrénie, a indiqué Nora Volkow, directrice du National Institute on drug abuse.

«Bien que nous ne pouvons pas toujours prouver un lien de causalité, nous savons que certains troubles mentaux sont des facteurs de risque pouvant favoriser des problèmes de toxicomanie, et vice versa», a-t-elle ajouté.

Selon l'équipe de recherche, les taux de consommation de drogues chez les personnes souffrant de psychose grave peuvent être sous-estimés et soulignent la nécessité d'améliorer la compréhension du lien entre la consommation de drogues et les troubles psychotiques afin que les deux conditions puissent être traitées efficacement.

Les statistiques de l'Enquête nationale américaine de 2012 sur l'utilisation de substances indiquent que près de 8,4 millions d'adultes souffrent à la fois de problèmes de santé mentale ou de toxicomanie. Toutefois, près de 53,7 % de ces personnes ne reçoivent pas de traitement, soulignent les statistiques.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.