/news/currentevents
Navigation
Adolescents cambrioleurs

Deux jeunes devant la justice

Coup d'oeil sur cet article

Deux adolescents de 15 et 16 ans de Saint-Jean-sur-Richelieu doivent répondre de leurs actes criminels devant la justice, après avoir été arrêtés par les policiers le 26 décembre dernier.

Deux adolescents de 15 et 16 ans de Saint-Jean-sur-Richelieu doivent répondre de leurs actes criminels devant la justice, après avoir été arrêtés par les policiers le 26 décembre dernier.

Les deux jeunes hommes sont soupçonnés d’être entrés par effraction dans au moins une vingtaine de domiciles de Saint-Jean.

Selon l’agent Serge Mainville, les adolescents ont été appréhendés sur le fait, alors qu’ils se trouvaient illégalement dans une maison.

Le policier ajoute que l’enquête se poursuit et que d’autres arrestations pourraient survenir au cours des prochaines semaines.

Les agents rappellent aussi toutes les mesures de sécurité nécessaires quand les gens doivent s’absenter un certain moment de leur résidence.

Les voleurs sont souvent aux aguets et si une maison n’est pas munie de système d’alarme, il est impératif d’assurer une surveillance, soit par des voisins, soit après avoir averti les policiers de l’absence des occupants ou en ayant des portes et fenêtres dégagées de toute obstruction, pour éviter qu’un éventuel cambrioleur ne se serve de ces éléments pour agir sans être vu.

Agresseur toujours recherché

D’autre part, les policiers du Service de police de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu sont toujours à la recherche d’un individu soupçonné d’avoir attaqué avec une arme blanche un autre homme de Saint-Jean en soirée le 19 décembre dernier.

Les événements se sont produits peu après 19h dans le secteur du 635, Dorchester et un homme de 25 ans a été blessé et a dû être traité pour des lacérations.

«L’enquête avance lentement, mais progresse, soutient l’inspecteur aux enquêtes Robert Laplante. Nous avons identifié certaines gens qui se trouvaient sur place et on croit que la victime connaissait son agresseur. Ce pourrait aussi être associé à une affaire de stupéfiant.»

Ce sont les policiers qui avaient prodigué les premiers soins à la victime peu après l’agression, en attendant l’arrivée des ambulanciers.

L’inspecteur Laplante s’attend à un dénouement dans cette affaire au cours des prochaines semaines.

La victime a porté plainte à la suite de son agression.

Commentaires