/misc
Navigation

Le bonheur est un babka

Coup d'oeil sur cet article

J'ai eu bien des petits bonheurs en boulangerie, l'année dernière, à Montréal. La Bête à Pain, dans le quartier Ahuntsic, fait régulièrement mon bonheur avec des viennoiseries et des pains absolument impeccables - et des sandwiches qui sortent vraiment de l'ordinaire. Un des beaux rendez-vous de la rue Fleury Ouest, quelques pâtés de maison de mieux en mieux garnis en restaurants et boutiques.

IMG_5780Juste avant la fin de l'année, grâce au bruit qui se répandait comme une traînée de poudre chez les foodies qui hantent mes réseaux sociaux, j'ai aussi fait la connaissance d'un autre lieu qui, désormais, comptera parmi mes arrêts obligatoires dans la Métropole.

La boulangerie Hofkelsten, installée dans un local lumineux au décor minimaliste et moderne, sur le boulevard Saint-Laurent, juste au nord de Mont-Royal, est en effet elle aussi dans une catégorie à part.

J'y ai pris, entre Noël et le jour de l'an, une baguette exemplaire, croustillante et aérienne comme on les aime. (On y fait aussi les baguettes en épi, toujours du plus bel effet.)

J'ai aussi dégusté, après avoir été mis en appétit une photo  de Michele Forgione, sur Instagram, leur excellent Panettone, qui réussissait l'exploit d'être léger comme une plume tout en étant riche et beurré à souhait. Un vrai délice.

Les panettone sont repartis avec la saison des Fêtes, mais il y a un autre bonheur suprême qui est toujours au menu, chez Hofkelsten: le babka. Cette pâtisserie d'Europe de l'Est, souvent lié aux traditions juives, combine une pâte bien beurrée à une abondance de chocolat qui s'enrobe autour de la pâte, fond dans la bouche à l'intérieur et fait une petite enveloppe croustillante à l'extérieur. Si la pâte n'était pas aussi délicieuse, en soi, on y verrait un simple prétexte pour tenir le chocolat.

Un véritable bonheur, que le babka de Hofkelsten. Soudainement, je trouve Québec bien loin de Montréal...

IMG_5796