/entertainment/music
Navigation

Andrée-Anne Leclerc signe avec Universal Music

Pinch Party
Photo d’archives Andrée-Anne Leclerc vise une carrière au Québec, mais veut aussi séduire le reste du Canada. Le contrat qu’elle signera sous peu avec Universal Music lui ouvrira aussi des portes outre-mer, selon Paul Jessop, le vice-président promotion d’Universal Music Canada et directeur artistique pour le Québec.

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-académicienne Andrée-Anne Leclerc démarre en grand sa carrière solo en signant avec la compagnie de disques Universal Music. Avec un tout premier album en anglais, la jeune chanteuse et son équipe visent l’international.

L’ex-académicienne Andrée-Anne Leclerc démarre en grand sa carrière solo en signant avec la compagnie de disques Universal Music. Avec un tout premier album en anglais, la jeune chanteuse et son équipe visent l’international.

D’ici une à deux semaines, Andrée-Anne Leclerc signera un contrat avec Universal Music et se joindra à une grande famille d’artistes canadiens qui compte entre autres Justin Bieber, Bryan Adams, Feist et Nelly Furtado.

«À nos yeux et à nos oreilles, Andee a tout pour être une artiste internationale», assure Paul Jessop, vice-président promotion d’Universal Music, en parlant de sa nouvelle protégée. C’est d’ail­leurs sous ce surnom qu’ils la feront connaître ici et ailleurs.

«C’est mon surnom depuis le cégep. Ça me représente, c’est moi, en fait. En plus, c’est beaucoup plus facile à dire qu’Andrée-Anne pour les anglophones», mentionne la chanteuse, qui souligne qu’elle est consciente que ce contrat est une chance en or pour elle.

Graduellement

Une première chanson sortira vers la fin de mois de janvier et une autre lors d’un événement d’envergure internationale en février. «Les gens sont surpris et impressionnés d’entendre ses chansons. Elle a une voix incroyable. On est convaincu qu’elle peut se rendre très loin», mentionne-t-il.

Le premier extrait sera disponible en français ainsi qu’en anglais. Les gens qui entourent Andrée-Anne ne se donnent pas d’échéancier précis pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés; ils ont plutôt des buts à court terme. Ils espèrent que le Canada au complet connaîtra la voix d’Andee dans la prochaine année.

«L’Europe serait la deuxième étape, je pense. Je n’ai pas d’attentes, mais j’ai beaucoup d’espoir et de rêves. Je vais aller où les gens vont vouloir m’écouter. Je suis fébrile, mais je me sens prête. C’est ce dont j’ai toujours rêvé», affirme la chanteuse.

«Le plus difficile quand on a une voix comme Andrée-Anne c’est de la cadrer, car elle peut chanter n’importe quoi», souligne M. Jessop. Selon lui, ce serait exactement ce qu’ont réussi Sébastien Lefebvre, de Simple Plan, et son frère Jay Lefebvre, en réalisant l’album. «Seb a trouvé la bonne voix pour elle», mentionne-t-il.

Album pop-rock

La plupart des chansons de l’album à saveur pop-rock ont été composées par Andee. «Il y aura de l’attitude, du caractère. C’est une fille qui est capable de se tenir et qui va impressionner par ses textes et sa voix», soutient M. Jessop.

«Ça m’a pris un bout de temps pour trouver ce qui sort naturellement. J’avais tellement chanté de styles différents. Je voulais juste avoir les meilleures chansons et je suis vraiment confiante», expli­que Andrée-Anne, visiblement enthousiaste.

C’est en écoutant Star Académie que Paul Jessop a remarqué Andrée-Anne. Il cherchait un nouveau visage pour chanter en duo la chanson Inside out de Hedley. «Elle a été extrêmement professionnelle. Elle a livré un résultat impressionnant», explique-t-il.

Album anglais

Bien que la plupart des chansons de l’album soient en anglais, Andrée-Anne n’a pas peur de la réaction des Québécois. «Ce sont ces chansons qui me sont venues et c’est en anglais. J’ai fait un album que j’aime, c’est tout», expli­que-t-elle.

 

Commentaires