/news/politics
Navigation
Politique

Rimouski et Montréal scellent une alliance

denis
Olivier Therriault Le maire de Rimouski, Éric Forest, a accueilli ce vendredi à l'Hôtel de ville son homologue de Montréal, Denis Coderre.

Coup d'oeil sur cet article

La visite du maire de Montréal, Denis Coderre, à Rimouski vendredi, scelle une alliance qui fera la force des municipalités en 2014, face aux importants défis à venir et aux autres ordres de gouvernement.

La visite du maire de Montréal, Denis Coderre, à Rimouski vendredi, scelle une alliance qui fera la force des municipalités en 2014, face aux importants défis à venir et aux autres ordres de gouvernement.

Le maire Coderre et son homologue Éric Forest, semblaient s’entendre comme larrons en foire devant la presse vendredi. M. Forest est fier du rapprochement avec les régions initié par M. Coderre qui commencer sa tournée du Québec par une visite dans le fief de M. Forest, aussi président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Il convient de rappeler que la crise de confiance envers les élus municipaux a affecté les liens entre Montréal et l’UMQ. Cette crise a fait en sorte que Québec s’est retirée de l’Union, parce que le maire Labeaume refusait d’être associé à une métropole minée par les allégations de corruption. Un des premiers gestes de M. Coderre a été de se rapprocher de Québec, qui a réintégré l’UMQ. Avec Québec et Montréal réunies et avec la tournée provinciale de M. Coderre qui souhaite rapprocher la métropole des régions, les villes et municipalités du Québec apparaissent plus unies que jamais.

«L’année des municipalités »

«2014 sera l’année des municipalités » claironne M. Coderre, ajoutant qu’elles vont se battre pour régler des dossiers comme la distribution du courrier, l’assurance-emploi et l’avenir du pont Champlain, auprès d’Ottawa; le déficit des caisses de retraite, le partage des pouvoirs, le financement et l’autonomie des municipalités auprès du gouvernement du Québec.

«Nous rassemblons nos forces sous le leadership d’Éric Forest. Il est nécessaire que nous agissions en partenaires, politiquement et économiquement. Le message qu’on veut lancer à Québec, c’est qu’avec l’imputabilité qu’on nous attribue devrait venir aussi le financement. Nous sommes bien placés pour le faire. Nous sommes les politiciens qui entretenons les relations les plus étroites avec les citoyens. Les régions ont besoin de Montréal et Montréal a besoin des régions. C’est un partenariat gagnant-gagnant», affirme M. Coderre.


 

 

Commentaires