/homepage
Navigation
Santé

Vous pouvez combattre la contrefaçon

Contrefaçon
Photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

En ce début d’année 2014, je vous invite à consulter un nouveau site conçu par une dizaine d’organisations(1) reconnues à l’échelle internationale.

Peut-être que 2013 a été la première année où vous avez entendu parler de l’ampleur de la fabrication et de la distribu­tionde faux médicaments.

En ce début d’année 2014, je vous invite à consulter un nouveau site conçu par une dizaine d’organisations(1) reconnues à l’échelle internationale.

Ce site vise à sensibiliser le monde entier aux dangers des médicaments contrefaits. Le site Fight The Fakes (www.fightthefakes.org) fournit plusieurs statistiques troublantes à partager sur Twitter ou Facebook.

Troublantes

Un pourriel (spam) sur quatre que vous recevez sur votre ordinateur concerne une offre de médicaments. Pour les fabricants de médicaments contrefaits, c’est une façon qui leur permet de vous joindre sans frais pour tenter de vous vendre leurs produits frauduleux.

On estime que 700 000 personnes meurent chaque année à cause de médicaments contrefaits contre la malaria et la tuberculose. L’absence d’effet réel cause le décès de personnes dangereusement malades.

Les principaux poisons retrouvés dans les médicaments contrefaits incluent le mercure, le poison à rats, l’acide borique, la peinture et l’antigel.

Des antibiotiques aux analgésiques, chaque classe de médicaments peut maintenant être contrefaite. Les produits de marque ou originaux sont tout autant falsifiés que les génériques. Il peut s’agir d’antihistaminiques contre les allergies saisonnières ou de médicaments de confort contre les troubles érectiles, l’obésité ou le surpoids, ou encore de traitements contre le cancer ou les maladies cardiovasculaires. Des médicaments contre la dépression, la schizophrénie, le diabète, l’hypertension et le cholestérol ont aussi été falsifiés.

Des médicaments contrefaits ont été consommés par la population de plus de 123 pays. Personne n’est à l’abri, car même les pays développés comme le Canada ont été victimes de ce genre de fraude.

On sait depuis quelques années que 50% des médicaments achetés sur internet sont contrefaits.

En ce début de 2014, on considère que jusqu’à 15% des médicaments dans le monde sont des médicaments contrefaits. L’an dernier, on estimait que c’était 10%. Le problème évolue donc à grande vitesse.

Vous partez en voyage en Asie, en Afrique ou en Amérique latine? Plus de 30% des médicaments de ces zones sont contrefaits, d’où l’importance d’emporter tout ce dont vous avez besoin pendant tout votre séjour et même un peu plus au cas où votre avion serait retardé!

Près des deux tiers des produits contrefaits (médicaments et autres biens) découverts dans le monde en 2008 provenaient d’Asie de l’Est.

En Inde, de 12% à 25% des médicaments seraient contaminés par des produits qui ne satisfont pas aux normes de qualité de fabrication ou qui sont carrément contrefaits.

Mobilisation mondiale

L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), pour sa part, estime qu’à elle seule, la vente de médicaments frauduleux d’Asie vers l’Asie du Sud-Est et l’Afrique représente environ 1,6 milliard $ par an. Contrairement à la plupart des autres produits contrefaits, les médicaments falsifiés peuvent non seulement causer des pertes d’argent, mais aussi des pertes de vie.

Les campagnes de sensibilisation publique, comme celle de Fight the Fakes, sont déterminantes. Il faudra leur ajouter un système de justice criminelle efficace pour soutenir les pays dans leur lutte contre la fabrication illégale et le trafic de médicaments.

Il faut aussi que les citoyens résistent à la tentation de s’approvisionnerà des sources non fiables, car malgré l’attrait qu’il peut parfois représenter, l’achat de médicaments en ligne risque de transformerce qui semble être «une bonne affaire» en erreur coûteuse pour la santé et même pour la vie.


(1)Les 10 associations qui ont créé le site Fight the Fakes: International Council of Nurses (ICN); International Federation of Pharmaceutical Manufacturers and Associations (IFPMA); International Institute of Research Against Counterfeit Medicines (IRACM); Medicines for Malaria Venture (MMV); NCD Alliance; La Fondation Chirac; The Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria; World Heart Federation (WHF); World Medical Association (WMA); U.S. Pharmacopeial Convention (USP)

Commentaires