/news
Navigation
Montréal

Une plage dans l'Est en 2016

Fleuve Saint-Laurent
Photo Archive / Agence QMI Une cinquantaine de personnes ont sauté dans les eaux du Vieux-Port le 16 juillet dernier afin d'inciter la Ville à redonner les berges du Fleuve Saint-Laurent aux citoyens.

Coup d'oeil sur cet article

La future plage de l'Est sera accessible dès l'été 2016, a annoncé lundi l'arrondissement de Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles.

Le projet retenu, La Débâcle, permettra un accès privilégié au fleuve Saint-Laurent. Les travaux débuteront cet été.

Une promenade intégrée au site reliera des paliers d'activités différentes: jeux, circulation universelle, plage et activités nautiques. Au centre de la promenade, le toit d'un bâtiment de services offrira un point d'observation du fleuve, tout en se fondant dans le paysage.

S'inscrivant dans le Plan bleu vert de l'arrondissement, le projet dispose d'un budget de 3 millions $ pour mener à bien la revitalisation des 24 km de berges.

Le projet gagnant du concours de design de la plage de l'Est a été imaginé par les firmes Ruccolo Faubert Architectes & Ni conception architecture de paysage.

Un accueil mitigé

L'Association des riverains du Vieux-Pointe-aux-Trembles se montre prudente relativement au projet.
«L'arrondissement met surtout en avant l'accès aux berges au risque d'un achalandage qui favoriserait les actes de vandalisme», a précisé le secrétaire de l'association, Maurice H. Vanier.

Selon lui, la Ville sous-estime l'importance de cette zone écologique.

«Il y a des espèces animales et végétales qui mériteraient d'être protégées. On ne peut aménager une plage sur l'ensemble des berges», a-t-il estimé.

Revoir les règles des concours

Selon la mairesse de l'arrondissement, Chantal Rouleau, l'organisation de concours de design permet de lutter contre la collusion et la corruption, étant ouvert à tous au lieu d'opter pour la formule du plus bas soumissionnaire conforme.

Elle en a profité pour réitérer la demande de la Ville, de l'arrondissement et du Bureau du design afin que Québec permette à Montréal d'organiser des concours de design sans avoir à obtenir la permission du ministre des Affaires municipales.
 

Commentaires