/news/currentevents
Navigation
Météo

Record de consommation d’électricité au Québec

La vague de froid pourrait durer trois jours

Coup d'oeil sur cet article

Record de consommation d’électricité, fermeture d’écoles et afflux de sans-abri dans les centres d’accueil, le froid intense qui a touché la province hier pourrait durer jusqu’à vendredi.

Record de consommation d’électricité, fermeture d’écoles et afflux de sans-abri dans les centres d’accueil, le froid intense qui a touché la province hier pourrait durer jusqu’à vendredi.

La température ressentie était en dessous de – 30 degrés Celsius dans plusieurs régions du Québec.

«C’est définitivement en dessous des normales saisonnières», commente André Cantin, météorologue à Environnement Canada.

Avec une moyenne de – 40 degrés Celsius, l’Abitibi-Témiscamingue a enregistré les températures les plus froides de la province. Toutes les écoles du secteur ont été fermées pour la journée.

Des avertissements de refroidissement éolien avaient aussi été émis pour La Tuque, Mont-Laurier, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et les Îles-de-la-Madeleine.

Dans la matinée d’hier, Hydro-Québec a enregistré un record de consommation d’électricité.

Une pointe à 39 240 mégawatts a été atteinte, dépassant le record de consommation du 23 janvier 2013 de plus de 38 000 mégawatts.

De nouveau, Hydro-Québec a appelé à limiter la consommation d’électricité en période de pointe, entre 6 h et 9 h et entre 16 h et 20 h.

5300 appels d’automobilistes

Les automobilistes ont eu de la difficulté à démarrer leur voiture.

Le service d’assistance routière CAA-Québec a reçu 5300 appels dans toute la province, dont 1800 pour la région de Montréal.

Du 1er décembre 2013 au 7 janvier 2014, «on a enregistré 140 000 demandes, contre 100 000, l’an passé à la même période, c’est 40 % de plus que l’année dernière», précise M. St-Pierre.

Du côté de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau à Montréal, plusieurs vols à destination et en provenance de Boston, New York, Philadelphie et Washington ont été retardés ou carrément annulés.

Manteaux pour les sans-abri

Avec ce froid intense, les bénévoles de la mission St. Michael à Montréal ont fait face à un afflux de sans-abri. Près de 200 itinérants ont reçu un déjeuner et un dîner, alors que les locaux ne peuvent accueillir que 80 personnes.

«On a donné des manteaux, 72 mitaines et de la soupe chaude à emporter», raconte le directeur exécutif de l’association, George Greene.

Les travailleurs de la construction ont aussi souffert de la météo. «Je dois prendre une pause de 15 minutes toutes les heures, raconte Marco Ferreira, 26 ans. Le chantier a pris quatre jours de retard parce qu’à – 25, le béton gèle et la grue ne marche plus».

La vague de froid pourrait durer jusqu’à vendredi.

– En collaboration avec l’agence QMI

 
Commentaires