/misc
Navigation

Startups technologiques : 10 secteurs tendances en 2014

Coup d'oeil sur cet article

Boule de cristal 2014

Photo : Mark Skipper

Comme observateur de la scène des jeunes pousses technologiques d'ici et d'ailleurs, j'ai l'occasion d'être exposé aux tendances émergentes très rapidement. En ce début d'année, j'aimerais partager avec vous dix secteurs qui me semblent particulièrement porteurs si vous pensez vous lancer en affaires ou investir. Voici donc ce que je vois dans ma boule de cristal pour cette année.

1) Les places de marché verticales et locales.

Des joueurs comme Airbnb (hôtels) ou Uber (taxis) ont démontré au cours des dernières années que l'on pouvait créer des places de marché ("marketplace") locales nouveau genre en s'attaquant à un vertical très précis. Ces joueurs se caractérisent en général par une profondeur de contenu, de meilleurs outils de prise de décision et/ou une intégration verticale complète allant souvent jusqu'à la transaction. Sachant qu'il existe 4000 catégories verticales dans les annuaires commerciaux, nous ne sommes à mon avis qu'aux premiers balbutiements de ses sites verticaux nouvelle génération.

2) Outils en mode logiciel-service pour les PMEs

L'année 2013 a vu l'émergence de compagnies offrant toutes sortes d'outils pour les PMEs en mode logiciel-service, notamment dans la gestion de la relation client, la comptabilité et le marketing. Je pense que nous verrons d'autres outils logiciels pour les PMEs arriver sur le marché en 2014 notamment dans le créneau des outils permettant d'optimiser les ventes lorsqu'un client se présente en magasin.

3) Petit matériel informatique accompagné d'une couche logicielle

À la suite du rachat de la société Nest par Google pour 3,2 milliards $ la semaine dernière, c'est le créneau qui risque d'être le plus en ébullition dans les premiers mois de l'année. C'est la grande démocratisation du petit matériel (hardware) depuis quelques années dû notamment à l'apparition d'outils favorisant son développement rapide (que ce soit en matière de prototypage ou de socio-financement). Les meilleurs projets comprendront une couche logicielle conviviale et utiliseront le meilleur du design industriel. Avec sa montre intelligence, la startup montréalaise Neptune est un bon exemple de cette tendance.

4) Plateformes basées sur les devises virtuelles

En 2013, nous avons tous entendu parler des Bitcoins, cette nouvelle monnaie électronique, mais peu de gens savent qu'il existe désormais des dizaines de crypto-monnaie. La plupart des articles soulignaient la montée en valeur du Bitcoin mais le véritable intérêt des monnaies électroniques, c'est l'émergence de nouvelles plateformes de monnaie et transactions distribuées. Je vous invite d'ailleurs à lire Marc Andreessen dans le New York Times à propos de "Why Bitcoin matters". Les jeunes pousses de Montréal Bylls et BitCredits tentent leur chance dans ce vertical.

5) Le point de rupture des compagnies de câblodistribution

À mon avis, nous sommes très prêt d'un point de rupture technologique autour des compagnies de câblodistribution, surtout pour la diffusion télé. La force d'un Netflix, la tendance du désabonnement ("cord-cutting"), la disponibilité des contenus en lecture en transit ("streaming"), l'insistance des câblos à forcer les bouquets de chaines que les consommateurs ne désirent pas sont notamment des éléments qui supportent cette tendance.  Il existe à mon avis des dizaines de créneaux intéressants liés à cette tendance de fond.

6) Intelligence artificielle et technologies ambiantes

Ma grande révélation de 2013 a été Google Now, cette application mobile quasi magique qui analyse ma géolocalisation ainsi que le contenu de ma boite courriel Gmail pour m'offrir des alertes utiles en temps réel telles que temps de déplacement, météo, itinéraire de vol, repérage de colis, etc. Autant nous avons parlé de "Big Data" en 2012 et 2013, autant 2014 sera l'année où nous essaierons d'utiliser ces données volumineuses pour les rendre utiles aux utilisateurs sans qu'ils aient à lever le petit doigt. Il y a des dizaines de créneaux intéressants ici aussi.

7) Sécurité et vie privée

Les révélations de l'espionnage massif des internautes par la NSA ainsi que les abus de ciblages publicitaires par les grandes compagnies Internet mènent à la montée de nouveaux produits permettant aux usagers de mieux protéger leur vie privée. À Montréal, la jeune pousse Syme (dont j'essaierai de vous parler dans un prochain billet) est à construire une solution logicielle qui permet de partager du contenu et des messages de façon totalement privée. Beaucoup d'opportunités dans ce secteur aussi.

8) La santé

2012 et 2013 ont vu l'apparition du mouvement "quantified self" et des applications spécifiques liées à l'amélioration de la santé physique (mieux dormir, mieux manger, etc.). Ce secteur demeure en ébullition en 2014 avec une montée des applications pouvant aider la santé mentale (relaxation, yoga, stress, etc.). Les jeunes pousses montréalaises OMSignal et Hexoskin (que l'on a pu voir à l'émission Découverte dimanche dernier) opèrent dans ce secteur.

9) La nourriture

La technologie au service de la nourriture que ce soit dans le domaine de l'infrastructure (meilleure distribution, traçabilité, etc.) ou directement dans la conception d'aliments de nouvelle génération (alicaments, alimentation locale et bio, nouveaux aliments, etc.) sera d'actualité en 2014. Lufa et Provender sont de fiers représentants québécois dans ce secteur technologique.

10) Robotique

Directement lié aux tendances #3 et #6, ainsi qu'à la montée du marché des drones et à l'acquisition par Google de la firme Boston Dynamics il y a quelques semaines, je prédis un bel avenir pour ce secteur dans les prochaines années.

5 commentaire(s)

Thomas Malbaux | Sharetribe dit :
22 janvier 2014 à 10 h 11 min

Le sujet des places de marché de niche est en effet en train de décoller, particulièrement pour des places de marché P2P (là où tous les utilisateurs peuvent déposer des offres/demandes, pas seulement des "fournisseurs"). En France, il y a des exemples comme Boulevard-21, Autour de Toi ou encore Salles et Spectacles.

Cependant, il reste un frein : pour un marché vertical, la rapidité d'exécution et de déploiement de la solution est primordiale. Passer 3 mois et beaucoup d'argent dans le développement du site sans même si savoir si le projet est viable... Il faut donc aller vite et rapidement être en contact avec les utilisateurs pour savoir si le sujet vertical est un véritable marché. Sharetribe (dont je m'occupe pour les régions francophones) est d'ailleurs une solution qui permet de lancer une place de marché en très rapidement (moins de 2 jours) pour que le porteur de projet puisse se concentrer sur l'essentiel : diffuser son site et animer sa communauté.

Connaissez-vous des exemples de places de marché P2P au Canada ? Elles sont souvent à périmètre réduit (un sujet ou une géographie) : peut-être pensez-vous à des exemples à Montréal même ?

Georges Duverger dit :
22 janvier 2014 à 11 h 26 min

Très bon article Sébastien !

C'est agréable de lire à propos de toutes ces technologies en français. Je savais pas qu'on parlait de logiciel-service, de socio-financement et des compagnies de câblodistribution. Il manque juste une traduction pour “quantified self”. :)

Également, je suis content de voir que Montréal, et la scène québécoise en général, est bien positionnée pour 2014.

Sébastien Provencher dit :
22 janvier 2014 à 15 h 17 min

Thomas: il y a eu quelques efforts de places de marché P2P à Montréal mais je crois qu'elles ont échoué. Effectivement, les "marketplaces" sont difficiles à bâtir puisqu'on doit s'attaquer à l'offre et à la demande.

Georges: le site Grand Dictionnaire de l'office de la langue française est mon ami pour trouver les bonnes traductions! https://granddictionnaire.com/

lbretschger dit :
5 mars 2014 à 10 h 14 min

Je suis tout à fait d'accord avec vous Sébastien ! Ca fait du bien de lire ces nouvelles en francais et pas en anglais. Merci pour cet article !

Reynaldo dit :
15 mai 2014 à 11 h 35 min

Bonjour Sébastien

Votre articles est très intéressant. Je voudrais savoir si vous avez des sources à l'appui a type informatif ?

Merci