/opinion/blogs/columnists
Navigation

Accent: qui se moque de qui ?

Coup d'oeil sur cet article

Hier, dans le Journal, dans mon article "The Voice: les Français se moquent de nous", je parlais des Français qui se moquent des Québécois ou des Acadiens et de leur accent.

Extrait:

Dans le Journal d’hier, Marc-André Lemieux nous apprenait que la jeune Acadienne Caroline Savoie est concurrente à The Voice en France.

Mais je me suis étouffée quand j’ai lu que chaque fois qu’elle ouvrait la bouche, la chaîne française TF1 sous-titrait ses paroles. Comme si elle parlait une langue étrangère.

Putain, les cousins, c’est pas du chinois! Elle parle français, avec un léger accent acadien, bordel!

À part Garou, qui comprenait son français sans traduction, les trois coachs lui parlaient comme si elle était retardée ou extraterrestre.

«Tu comprends bien le français?» lui a demandé une cruche du nom de Jenifer. Un peu plus et elle lui demandait «Toi comprendre moi?» avec le petit ton condescendant de Tintin en visite chez les Pygmées.

Je peux comprendre que les Français aient parfois de la difficulté avec certaines expressions. Mais ils nous prennent vraiment pour des caves quand ils ne comprennent même pas des phrases parfaitement simples.

Ça s’appelle se foutre de la gueule du peuple.

 

Cet article a suscité beaucoup de réactions, de lecteurs qui m'ont écrit au Journal. Je partage certains de leurs propos avec vous, pour alimenter la discussion.

 

Ce qui m'interpelle c'est le rôle que joue Garou dans tout cela. Est-il d'accord avec tout ce qu'il se dit. C'est sûre que c'est du spectacle, qu'il y a des cotes d'écoute à gagner mais de là à ne pas avoir de sans gêne (considérant la participation d'un étranger sur leur équipe en la personne de Garou) et  à dénigrer les autres il y a une marge.Si Garou avait un tant soit peu d'orgueil, il ferait les mises au point nécessaires afin que ces remarques désobligeantes ne se reproduisent plus mettant même son poste en jeu afin de faire connaitre sa solidarité à ses origines. Avoir le courage de ne pas jouer leur jeu. Il va falloir que quelqu'un lui parle. Mon opinion  sur les Français est à l'effet qu'ils  souffrent tous d'un complexe d'infériorité face aux américains c'est pourquoi ils essaient toujours de leur ressembler en utilisant des mots anglais comme la non-traduction de l'émission The Voice. Comment se fait-Il que nous au Québec qui sont des nord-américains français avions  penser et eu l'audace de faire  changer le nom. C'est à rien y comprendre.
Une lectrice française m'écrit:
Je me rappelle avoir eu tellement honte suite à une entrevue avec Nelly Arcand dans une entrevue en France , où elle s'est fait royalement humilier. J'avais lu tous ses livres , et loin de la trouver dure et cochonne , je l'ai plutôt trouvée fragile et désemparée avec son regard si transparent. Jamais je n'ai eu aussi honte d'être française .
Une autre lectrice française:
Je suis française et aujourd'hui j'avais envie de vous raconter la petite anecdote qui suit : J'étais chez Sears ( pour ne pas citer le magasin) et j'ai demandé où sont les bas .

La fille m'a dit : " les quoi ? " , j'ai redit : " les bas "

"Les baaaas ? "qu'elle dit , ne semblant pas comprendre quel mot russe je lui sors . Alors quelques peu exacerbée je lui dis " Oui des bas , des chaussettes, quoi "

Et elle me dit en me regardant droit dans les yeux : " Aaaah , vous voulez dire " des boooh " , oui je vous jure qu'elle se moquait de moi.

Mais bon , je lui pardonne parce que moi , le Québec , j'aime !

Un lecteur québécois:
Je ne suis pas surpris de l'attitude des français que vous dénoncez dans votre article.  Ils sont très condescendants envers les québécois et ils se pensent souvent en pays conquis quand ils viennent au Québec.

Et les moqueries ne sont pas une première.  Ce n'est pas la première fois qu'on se fait ridiculiser.  Mais on a encore des artistes qui sont prêts leur baiser les pieds et croire qu'ils ont conquis le monde parce qu'ils ont réussis en France.  Certains reviennent même avec l'accent français après quelques semaines passées là bas. .  Alors que des français qui passent leur vie ici gardent leur foutu accent.

J'imagine que si le même genre de remarques avait été fait en Ontario par exemple, Lisée aurait grimpé la tour du CN pour vomir sa haine sur le reste du Canada et Marois serait surement rentrée en toute hâte de Davos pour exiger la séparation immédiate.  Mais on dirait que les français ont une autorisation spéciale pour nous ridiculiser en toute impunité...pathétique

 Un autre lecteur a une perspective différente
Les français se foutent de nous ? Oui, c’est vrai et ils ont bien raison, l’accent et les mots utilisés sont incompréhensibles pour les français qui n’ont jamais eu l’opportunité d’entendre et de se familiariser avec cette façon de s’exprimer.

La faute revient aux Québécois à qui ont enseigne à parler à l’école, mais qui, une fois dans leur milieu font comme la parenté et parlent joual ou bien négligent d’articuler. Le joual n’est pas une langue officielle et doit être traduit dans tous les autres pays francophones, sinon ceux-ci ne comprendront rien. C’est pour être compris des autres qu’on sous-titre...sinon à quoi bon parler si on n’est pas compris.

J’ai vécu à Strasbourg, à Marseille, à Dakar, à Abidjan, à Fort-de-France, et à chaque fois, il m’a fallu quelques semaines voir même des mois pour réussir à suivre une conversation. Mais eux me comprenaient car je parlais un français normalisé. Si vous voulez vous faire comprendre, il faut faire des efforts pour se mettre à la portée de ceux que vous visitez...C’est un peu comme le voile...on immigre dans un pays sans voile...on l’enlève par respect pour ceux qui nous accueillent. Mais là on tombe dans un autre domaine.

Une autre opinion, d'un lecteur français:
Ainsi des québécois s'offusquent qu'une vulgaire chaine de télé française (une des plus médiocres au demeurant) sous-titre les propos d'une jeune femme dont la maîtrise du français est insuffisante pour se faire comprendre du public et des « juges » ?

que faudrait-il donc faire ?

faudrait-il ne plus doubler les séries québécoises qui sont programmées en France ? il ne faudrait plus sous-titrer les films de Xavier Dolan au cinéma en France ?

et le truculent Jean-Pierre Mocky ne devrait plus se moquer de l'accent d'un invité québécois (Fred Pellerin) dans une émission tardive ? en s'exclaffant en réaction au propos de ce dernier, en toute honnêteté : « putain, je comprends rien de c'qui dit ce con ! »

oui, mais pour cela, il faudrait qu'à l'école ici, on enseigne un français à peu près standard (ce qui est loin d'être le cas) les jeunes élèves s'exprimant toujours plus mal (et je ne parle pas des étudiants à l'université..une catastrophe à l'oral, un peu moins à l'écrit puisqu'il bénéficient des correcteurs orthographiques et  de profs ignares qui ne voient même pas les fautes, ou sont invités à ne pas les vois par leur supérieurs...);

il faudrait que les québécois oublient un peu leur tics de langage calqués sur l'anglais voisin (genre, c'est comme (like.., it's like ) tous les 3 mots) pour cela il faudrait des profs compétents en français et ce n'est pas le cas pour 90 % d'entres eux..

il faudrait surtout qu'on cesse d'enseigner un français relâché à l'école sous prétexte de «perdre » les élèves si on leur enseigne un français « soutenu » !

ils auront toute la vie pour apprendre le français relâché en regardent les émissions québécoises ou en parlant entre eux !

il faudrait que les québécois comprennent une fois pour toute que nous, les français, ne pouvons suivre une émission du QC, un épisode du QC, sans être absolument obligés de tendre l'oreille et de porter une grande attention à ce que disent les acteurs..sinon, nous ne comprendrons pas..on « décrochera » forcément..

ce n'est pas de la mauvaise foi, puisqu’après 15 ans ici, j'ai encore du mal à comprendre ce que dit, qui un journaliste, qui un acteur de série québécoise, sans tendre l'oreille ou essayer de lire sur les lèvres.. et je ne parle pas des dialogues de certaines publicités à la télé, et j'insiste, des pubs qui ne jouent pas sciemment avec la langue ! j'ai du souvent demander (et cela m'arrive régulièrement) à des québécois « pure laine » pour savoir ce que dit l'acteur dans une pub pour une boite d'ici...

ce n'est pas le français (standard) qu'on apprend aux petits québécois, et c'est criminel ! ça les marque au fer rouge ! moi, si j'étais parent, je ferais un procès au gouvernement pour que la qualité du français enseigné soit digne de ce nom, croyez-moi ce n'est absolument pas le cas à l'heure actuelle..sauf dans quelques écoles pour privilégiés à Outremont ! (et encore)

bref, il reste du chemin à faire si les Québécois ne veulent plus passer pour (je cite ) « des paysans avec des cartes de crédit » à la télé française..en fait ce qui épate les français qui sont pour la plupart archi-nuls en anglais à l'oral, c'est que les Québécois sont bien meilleurs en anglais qu'en français !

67 commentaire(s)

Gilles Laplante dit :
23 janvier 2014 à 16 h 37 min

Au Québec, on parle le créole du nord. Pas étonnant que les français aient du mal à nous comprendre.

Luc Papineau dit :
23 janvier 2014 à 17 h 03 min

Les Français (i.e. certains Parisiens) sont des pédants qui croient détenir LA norme. Lisez un peu sur l'histoire de la langue française et vous verrez. Je souris toujours quand ils prononcent «in» alors que c'est «un», disent «tickettting» pour «billeterie». Par ailleurs, vous comprenez quand un Marseillais parle? Et pourtant... Peuchère!

Enfin, il est remarquable lire autant de fautes chez des gens qui dénoncent la faible qualité du français des Québécois et se livrent à un discours moralisateur...

Yvonne dit :
23 janvier 2014 à 17 h 15 min

I faut bien que quelqu'un nous retourne la faveur non, on parle aux immigrants qui ontun léger accent ou un accent pas québecois tsé qui parlent pas comme nous autres comme s'ils étaient débiles, alors ben le retour de la médaille

J-F. Couture dit :
23 janvier 2014 à 17 h 15 min

@Sophie: Message pour votre lectrice aux prises avec la vendeuse chez Sears: Non, madame, elle ne se moquait pas de vous avec ses «booooh» au lieu de vos «bas» prononcés comme il faut. Je suis sincèrement convaincu qu'il est plausible qu'une personne habituée à n'entendre et ne prononcer que la version «sabir» que vous rendez approximativement par «boooh» n'ait vraiment pas compris ce que vous lui demandiez. La connaissant, (la mauvaise prononciation, pas la vendeuse) je pourrais vous prononcer exactement comme je l'entends trop souvent. C'est déplorable mais c'est malheureusement tout à fait possible.

Quant à l'attitude de certains français face aux accents qui leur sont inconnus, elle est compréhensible même si, à l'occasion, elle frôle la muflerie. Une oreille non entrainée ne capte pas du premier coup un accent étranger, voire simplement différent. Mon expérience tant de l'enseignement du Français comme langue seconde que comme étudiant en langues étrangères m'a appris qu'il ne faut pas faire tout un plat de ces difficultés à comprendre certains locuteurs mais j'admets volontiers qu'à l'occasion certaines personnes manifestent leur surprise et leur incompréhension d'une manière provocante.

Martin Mimeault dit :
23 janvier 2014 à 17 h 28 min

C'est justement Xavier Dolan qui a eu ce bon mot à ce sujet : "Les français ont l'oreille la plus fermée au monde". On ne saurait mieux dire. Les québécois comprennent les films français ou sous-titrés en France. Avec parfois un argot des plus ridicules. Mais bizarre cela ne passe pas dans l'autre sens.

J'ai même déjà entendu cette réplique de je ne sais plus qui, en France, au sujet de films sous-titrés au Québec, qui sont impeccables au niveau de la langue : "Nous les français, on ne veut pas de français international, on veut du français hexagonal !" Avant de dire que les québécois parlent mal... Même un français standard, ils n'en veulent pas !

Deux choix pour décrire cela : De l'arrogance ou de l'idiotie. Je laisse aux franchouilles concernés, le choix de décider ce qui leur va le mieux.

Alain Després dit :
23 janvier 2014 à 17 h 59 min

Ouf! Ils sont chiants ces Gaulois! Ceux qui viennent s'établir s'adaptent très bien à notre langage coloré! Ma Belle-mère était de Normandie, et tout en gardant son accent de France, elle comprenait très bien ce que l'on dit sans tendre l'oreille. Il faut y mettre l'effort parfois pour comprendre les autres, ce que les français ne comprendront jamais, ils sont tellement au-dessus de tout! Pour eux ont est des indiens primitif qui bouffe du Caribou.Il fait froid 8 mois par année avec de la neige! Pour moi les arriérés ce n'est pas nous!

On a pas à devenir Français pour leur faire plaisir, et je me taperais jamais un film TRUEFRENCH comme ils disent , car des bordel, putain et des anglicisme genre parking, smoking, shopping sont légions! Je suis Québécois, j'aime notre accent et qu'ils aillent se faire f..... en bon français! Merci Sophie!

Omi-san dit :
23 janvier 2014 à 18 h 01 min

Pourquoi les Britanniques sont-ils capable de comprendre les accents de toutes leurs anciennes colonies et vice versa alors que la France a un blocage avec les Québecois? Les Québecois ont-ils un pire accent français que l'accent anglais des habitants du sud des États-Unis. Sûrement pas!

Le problème est dans la tête des Francais et non dans l'accent Québecois. Il y a peut-être une sorte de racisme tordu la dedans. Les Francais s'attendent à ce que des Maghrébins, Africains et Antillais parlent avec un accent, mais quand l'accent sort de la bouche d'un blanc, ils ne comprennent plus rien.

korut_zelva (le vrai) dit :
23 janvier 2014 à 18 h 23 min

France: Je me suis stationner dans le parking.

Québec: Je me suis parquer dans le stationnement.

GBSSVP dit :
23 janvier 2014 à 19 h 21 min

En ce qui me concerne, j'adore les différents accents de la langue française (j'ai cependant un peu de difficulté à aimer celui de Paris, mais bon...).

Ce que j'aime, c'est la "musique" qui viens avec. Écoutez quelqu'un du Nouveau-Brunswick parler français, c'est fantastique ! Bref, à chacun son accent, et quand il ne restera que ça à régler comme problème...... nous serons dans un monde merveilleux.

Dominique Lavoie dit :
23 janvier 2014 à 19 h 39 min

Nos géniaux cousins vont déféquer aussi sur le français belge. Personne ne se moque du créole haïtien, du français africain qui super-roule les rrrrrr , du cajun qui est une attraction touristique: ce sont des langues légitimes et respectées. Personne ne critique le franglais français, bourré d'anglicismes et de déformations de mots comme pipole, d'expressions abâtardies comme "quelle heure fait-il" (cibole!) ou leurs impayables et définitifs "p**ain ou b**del de merde". Méchant bel exemple à suivre!

Au Québec, il faudrait s'excuser d'exister et d'avoir notre propre parlure, notre propre saveur locale. Certains Québécois ne veulent surtout pas avoir une identité propre, mais être des ersatz de Français et faire les moquettes devant les étrangers. Lamentable et minable petit peuple.

Que des pédants français nous lèvent le nez dessus, à la rigueur je comprends, mais que des colonisés québécois, éperdus d'admiration devant tout ce qui vient de la France, nous ch..nt dessus, j'ai la nausée.

Pour utiliser l'une de leurs expressions qui correspond à notre coloré "je m'en câ..." je n'en ai rien à branler.

Pour la Française avec ses bôôô, je n'achète pas. En France les bas sont ce qu'on appelle des bas nylon ici, pour femme. Nos bas sont des chaussettes. Si elle voulait des chaussettes elle ne pouvait pas demander des bas!

olivier M. dit :
23 janvier 2014 à 20 h 14 min

« Mon opinion sur les Français est à l’effet qu’ils souffrent tous d’un complexe d’infériorité face aux américains » dit le commentaire d'un lecteur que vous avez sélectionné.

Moi, je dirais : Mon opinion sur les Québécois est à l’effet qu’ils souffrent d’un complexe d’infériorité face aux français.

Il est là le problème. Pensez-vous que les Français s'intéressent à ce qui se passe au Québec ? Ils s'en fichent pas mal, alors que tout incident en France relatif au Québec est relayé ici par les médias (on se souvient de l'affaire Ardisson).

Les Français qui vivent ici n'ont en tout cas toujours pas digéré l'humour bas de gamme d'Éric Salvail qui il y a quelques années avait fait prendre en direct dans on émission un bain à une français parce que c'est bien connu qu'ils puent.

On sait au Québec que l'on peut facilement se moquer des français ou les traiter de maudits français. On n'est plus prudent avec d'autres communautés.

Jacques Lambert dit :
23 janvier 2014 à 20 h 22 min

Les empires colonisateurs ont toujours manifesté une forme de condescendance à l’égard des peuples rencontrés, et parfois conquis, qui ne correspondaient pas à leurs critères de civilisation.

Le sentiment de supériorité est une posture commune tant chez les Français que chez les Britanniques, les Espagnols, les Américains, etc.

De même pour les Canadiens anglais à l’égard des Québécois francophones (les Québécois le leur rendent bien) et des Irlandais. Ce qui est assez paradoxal pour une société qui associe le collectivisme culturel au délire nationalisme allemand - mais c’est une autre histoire.

Bref, les Françâ ont hérité de ce réflexe d’anciens conquérants. L’accent des soubrettes et des nourrices chez Molière déclenchait l’hilarité du public, car il parlait vrai. Il dénonçait l’indignité des riches et les abus des puissants.

Et cet accent est le nôtre, celui des Québécois qui ont vécu en serre close pendant près de 300 ans. Bien protégés par la ruralité. Et puis pas mal magané au 20e siècle quand ils ont émigré à Montréal vers les manufactures anglaises.

Si les Français veulent se la jouer hexagonale pour les traductions de films, soit. C’est leur marché. Les films d’auteurs français, je ne les souhaite pas en français normatif. Quand Tavernier faire dire « merde » à ses personnages, je veux entendre « merde ».

Mais quand il s’agit d’un film américain traduit en France, qu’ils se le gardent. Chez nous, on peut interpréter l’américain bien mieux. Pour tout dire, l’américain hexagonal, c’est pire que l’empire.

J’imagine un Texan avec l’accent texan ou un américain de la Virginie de l’Ouest avec sa prononciation « hillbilly » à la BBC. Et l’animateur de dire : « Votre banjo nous atteint en plein cœur. C’est dommage que vous ne « sachiez » pas parler ».

Citoyenne dit :
23 janvier 2014 à 21 h 29 min

Oui, il y a des québécois qui n'articulent pas bien ou tout simplement parlent mal par "manque d'instruction", mais ce n'est pas la majorité.

Aussi, il faut considérer les "accent régionaux" (il y en a en France également, me rappelant un certain film "chez les chtis")... De plus, je me rappelle d'avoir eu beaucoup de difficulté à comprendre les propos verbaux d'une Madelinoise (Iles de la Madeleine, QC) dans ma jeunesse. Par contre, les "acadiens" (sujet de cette chronique) NE SONT PAS DES QUÉBÉCOIS...et effectivement ils ont un parler avec un fort accent "anglophone". Cela est à prendre en considération pour ce qui est des interlocuteurs venant de France.

Cependant, oui j'ai remarqué des "incongruités" au niveau de l'attitude des Français (en majorité parisiens devrait-on dire) au sujet de leur prétendue "incompréhension" du parler des québécois. Une anecdote puissante me vient de notre cher Stéphane Rousseau (comédien très connu en France et ici). He bien il racontait qu'à ses débuts en France, il est entré dans un restaurant de Paris et il a commandé une "vodka canneberges". Le serveur lui a répondu qu'il ne savait pas ce que c'était et qu'il n'en avait pas...Un peu plus tard, Stéphane voit une personne qui se fait servir ce qui ressemblait étrangement à une vodka canneberges. Il appelle le serveur de nouveau et lui demande ce que cette personne boit...Le serveur lui répond que c'est "une cranberry vodka" (!) Stéphane a donc commandé UNE CRANBERRY VODKA....

TiteLouve dit :
23 janvier 2014 à 21 h 30 min

Il y a plus de deux décénies de cela, j'avais un amoureux québecois et je vivais encore mais pour plus très longtemps dans ma terre natale de France. Quand Richard Desjardins que je connaissais déjà un peu par lui est venu pour son premier show dans l'hexagone, au Théatre de la Ville, il y avait un prompter sur le haut de la scène pour nous aider à suivre visuellement le texte de la chanson, ce que l'oreille n'avait pas eu le temps de comprendre. J'avais trouvée l'idée marante (venant du producteur du spectacle en question: Thierry Séchant le frère de Renaud. 23 ans plus tard, ce ne sont plus les accents de mon pays d'accueil qui me déstabilisent mais ceux de mes anciens compagnons. Je me dis que les opinions de loin, venant des uns des autres qui jugent l'accent comme on juge la dose de piquant dans un cari préparé par sa matante de Chibougamau c'est peine perdue d'avance. De quoi souhaite-t-on parler ici finalement ? Débattre d'idées ou brasser le potage ?

Louis dit :
23 janvier 2014 à 21 h 39 min

@ Gilles Laplante

"Au Québec, on parle le créole du nord. Pas étonnant que les français aient du mal à nous comprendre". On dit "les Français" avec une majuscule.

Je suis en désaccord avec votre prémisse qui, bien que méprisante et adressée à l'ensemble des Québécois, ne bénéficie d'aucun argumentaire de votre part, mis à part le cynisme crasse qui en suinte.

Le français québécois diffère certes en expressions du français de France mais la plus grande barrière à la compréhension commune reste la prononciation des mots.

Au Québec, il y a davantage de diphtongaison qu'en France. C'est à dire que nous prononçons nos voyelles de façon plus prononcées dans nos syllables. Ce qui n'est pas nécessairement mal en soi. En effet, demandez à un Français de vous prononcer "balançoire" et "ballon" ou "manteau" et "monte". La différence phonétique entre les voyelles est parfois presque imperceptible.

Au Québec, nous avons gardé la prononciation du français du nord de la France du dix-huitième siècle. La diphtongaison était beaucoup plus présente à cette époque. Comme le Canada a été arraché à la France en 1763, nous n'avons pas été exposés à la "normalisation" du français qui s'est opérée en France à partir de la Révolution. Notre français, c'est celui du Roi Soleil qui prononçait le roi c'est moi: "le roé cé moé".

Le français québécois est une formidable capsule temporelle qui nous fait parfois parler comme à l'époque où notre langue était la plus prestigieuse de tout le monde occidental. Il a été enrichi (et parfois appauvri) d'expressions tirées de l'anglais pour en faire une langue franque aux teintes de l'Amérique du Nord. Il est certes coloré et plus (ou mieux) prononcé que le français drabe de l'Île-de-France mais tellement moins figé et coincé que ce dernier.

À dénigrer votre propre langue comme vous le faites, n'est-ce pas vous qui avez une mentalité de créole?

albert bela dit :
23 janvier 2014 à 22 h 48 min

normal qu ils la comprennent pas , ils ne parlent plus français depuis un bout

Arthur dit :
23 janvier 2014 à 23 h 40 min

@ Gilles et Louis Une langue vie par la population qui la parle et ce n'est pas des intellectuels en haut d'une tour qui peuvent en régir les règles. Les québécois qui croient que l'on parle une langue châtiée démontrent une ignorance crasse sur le fonctionnement d'une langue. Même si les oreilles me saignent losrque j'entends "le monde sont" ou des "ça l'a aidé et ça l'a l'air" comme Martine Ouellette et Martine Desjardins qui a étudiée en science de l'éducation, il n'y a rien que l'on peut y faire. C'est la majorité de la population qui décide de l'usage d'une langue en la parlant au quotidient et avec le temps, la norme d'aujourd'hui devient l'exeption de demain. Si ça vous déplait, mettez-vous au Latin, ça ne risqué pas de changer de si-tôt. C'est le problème des bien-pensants, le manque de réflections et l'acceptation d'idées pré-mâchées véhiculé par ceux qui s'auto-proclament d'une intellectualité qui n'est qu'imaginaire...

Bernard Coural dit :
24 janvier 2014 à 1 h 20 min

Je suis français. Je vous comprend bien car ça fait quelques mois que j'écoute une radio de Montréal. Bien sûr au début je ne comprenais pas tout. Mais petit à petit ça s'en vient. J'adore votre pays, votre accent. Surtout gardez le. C'est votre identité. Et vous défendez pkus la langue française que nous.

Pierre-Luc Tremblay dit :
24 janvier 2014 à 6 h 38 min

Premièrement, je crois qu'il y a une énorme mauvaise foi de la part de certains français avec leur réflexe de nous accuser de mal parler ou d'avouer ne rien comprendre. Je suis allé à Paris. Je n'ai jamais eu à répéter mes paroles et j'ai pourtant eu de longues conversations avec des dizaines de français. Je crois qu'il y a surtout une certaine forme d'intolérance face à l'accent qui leur est désagréable pour certains mais ne veulent pas l'avouer.

Lors de ce voyage, je suis sorti dans une ''boite'' un soir et j'étais à la sortie pendant quelques minutes pour prendre une bouffée d'air frais. Une jeune parisienne dans la vingtaine m'approche et me lance à la figure sans que je n'ai eu à lui adresser la parole: ''Vous êtes canadiens vous???'', ''Haaaaa nous on vous déteste et on déteste votre accent!!!''. J'étais totalement sans voix par tant de culot. J'ai finalement compris ce jour là d'où venait le mythe du québécois incapable de se faire comprendre par un français.

Sans parler qu'en France, il y a des régions où les accents sont extrêmement forts et les paroles chantées comme à Toulouse, en Bretage ou à Marseille. Ce qui ressemble fortement au joual québécois ou à l'acadien. Donc ce n'est qu'une question de mauvaise foi de la part de certains français qui aiment se sentir supérieurs et croire qu'ils possèdent l'usage de la langue française. Mais il y a d'un autre côté tous les autres français qui nous adorent, qui aiment notre personnalité colorée et qui ont, pour ces pédants qui nous rabaissent, les mêmes mots que mes compagnons rencontrés lors de cette fameuse soirée en boîte ont réservés à cette française indignée par moi: ''La pouffiasse on te souhaite la polio!!!''

Alain Sirois dit :
24 janvier 2014 à 8 h 26 min

Les Français et les Québécois intelligents et cultivés arrivent sans peine à se comprendre sans trahir leurs accents en faisant l'effort d'éviter l'argot et les régionalismes trop hermétiques. Il y a des imbéciles et des complexés des deux côtés. Le français québécois correct existe, il n'est pas identique au français normalisé de France mais on ne se donne même pas la peine de l'employer au Québec, un effet de notre complexe à nous qui pensons que la barre est trop haute pour être au niveau culturel des Français et qui nous créolisons par paresse et manque de confiance dans nos moyens. Pas étonnant que ce soit notre anglais qui impressionne le français de la rue.

Simon dit :
24 janvier 2014 à 9 h 14 min

C'est étonnant l'agressivité des Québecuois envers nous, alors que nous vous voyons comme sympathiques. Mais attention la télévision ne représente pas les Français et Paris ne représente pas toute la France. Les Parisiens sont aussi condescendants envers les Français de province. Je dirais que les Français sont fermés sur eux-mêmes, comme le sont les américains. Mais cela s'explique par le nombre, plus une société est nombreuse et homogène, plus il est centrée sur son nombril. De même les acadiens sont bien plus ouverts sur le monde et les autres cultures que les Québecois qui sont aussi des donneurs de leçon insupportables lorsqu'ils débarquent en Acadie. Pour ce qui est de l'anglais, j'ai visité la côté-Nord au Qc et j'ai été frappé par le nombre d'expressions anglaises ou d'anglicismes, bien plus nombreux qu'en France. D'ailleurs en France on n'a pas le même rapport à l'anglais parce ce qu'il ne représente pas une menace assimilatrice chez nous. Mais c'est aussi vrai que les médias utilisent de plus en plus de mots anglais inutilement, oui les Français ne se soucient pas assez de la francophonie internationale, tout comme les Québecois ne se soucient pas assez de communauté francophones canadiennes hors Qc qui disparaissent dans l'indifférence

steve dit :
24 janvier 2014 à 9 h 33 min

Je suis un français qui vit au québec (Canada) depuis 21 ans Lorsque j'enttens des québecois disent qu'ils sont des cousins avec nous "Français" moi aussi je m'étouffe.....!! mettez une chose dans vos têtes: nous sommes pas pareils, arrêtez de vous vous comparez à nous......... Si vous avez un problème de langue, nous non, .......une parmi les choses qui démontre que vous êtes différent par rapport à nous, c'est que vous, vous haissez l'anglais, mais nous non, ..... au québec l'emission semblable s'appelle "LA VOIX" alors qu'en France c'est " THE VOICE" comme l'originale, ..... c'est pour cette raison, que mes enfants ont appris l'anglais avant le français...... mondialisation et avenir l'obligent...

Ginette dit :
24 janvier 2014 à 10 h 14 min

En France, j'ai souvent demandé mon chemin à des français jeunes et vieux et j'ai toujours eu des réponses claires et pertinentes. J'ai toujours senti que mes français voulaient m'aider avec empressement et gentillesse. Les français moyens adorent les Québécois et leur accent. Par contre les chroniqueurs et les artistes à la télé font du spectacle et ils en mettent plus que le client en demande. Tout le monde le sait, rire des autres ça fait rire.

Ma langue française, je la parle partout et partout les gens me comprennent.

Iberville dit :
24 janvier 2014 à 10 h 30 min

J'aimerais faire remarquer qu'il a aussi d'énormes différences en Anglais (parlé et écrit) entre Les Britanniques, les Australiens, les Irlandais et les Américains. Même aux USA, il y a l'accent de Boston, de NY, du Texas, ... Faut pas s'en faire pour si peu.

Christian Boisvert dit :
24 janvier 2014 à 10 h 35 min

Un jour en Inde, sur TV5 Monde, j'ai vu une reprise de La P'tite Vie, doublée comme il se doit du québécois au français. On y voyait Pôpa et Pogo regarder un match du CH. Au moment où Pôpa criait :"Lance, lance!!", le texte doublé disait "Shoote! Shoote!".

Les Français essaieront, après ça, de nous donner des leçons... de français!

Jacques Gauthier dit :
24 janvier 2014 à 10 h 36 min

J'ai bien regardé la présentation de Mlle. Savoie. J'ai présumé que les traductions au bas de l'écran étaient pour les mots que nous ne comprenions pas "comme au moment de parler dans l'oreille d'un homme lors de sa sortie de scène", Les FRANCAIS sont trop pincés pour apprendre autre chose que d'utiliser des mots anglais dans leurs conversations ordinaires. Ici au Canada nous avons conservé le français des années 1700 avec nos accents propres dont 5 seulement au Nouveau-Brunswick. 2 de ces énergumènes de juges ne connaissent même pas l'Acadie. Toute une culture générale en France!!! Mais à la fin elle a bien choisi son directeur musical...un Anglais qui parle le français....Bravo

J-F. Couture dit :
24 janvier 2014 à 10 h 40 min

Quand je lis ce qui s'écrit sur les blogues, surtout de la part de «ceu-zé-celles» qui font fi des règles grammaticales et orthographiques et qui préconisent la généralisation du sabir comme langue et fierté communes, je me dis que nous ne sommes pas sortis du bois si jamais pareille tendance était ou devenait majoritaire.

Cela dit, la France n'est pas parfaite en la matière, loin de là. Quand on fréquente les blogues franco-français, on constate bien vite que la langue écrite subit là aussi les assauts de la médiocrité. Les Français qui déplorent la dégradation de l'enseignement ont probablement tout aussi raison que les Québécois qui font de même ici.

Réal Gagnon dit :
24 janvier 2014 à 10 h 41 min

Le français qui se parle en France en 2014 est différent du français qui se parlait du temps de Louis XIV. Les français n'ont pas à nous imposer leur évolution différente de la nôtre. La séparation a eu lieu il y a 300 ans et chacun des deux peuples a évolué dans des directions différentes, chacun développant sa propre culture et son propre accent linguistique. Amenez à la même table Bernard Derome, Thierry Ardisson et Molière. Lequel de ces trois a le bon accent et utilise les bonnes expressions.

Nadine dit :
24 janvier 2014 à 11 h 14 min

Pourquoi tant de références aux Québécois? Caroline Savoie est ACADIENNE!!! Elle est native du Nouveau-Brunswick! Le français québécois et le français acadien sont différents! Ni l'un, ni l'autre n'est mieux! Tout simplement différents! Les accents et les dialectes enrichissent les langues et les cultures! J'applaudis Caroline Savoie de ne pas avoir compromis qui elle est!

olivier M. dit :
24 janvier 2014 à 11 h 37 min

Ce que je constate dans les commentaires de lecteurs, c'est que certains jouent les sociologues à deux balles pour dire que les Français sont comme ci, les Français sont comme ça. Comme si d'ailleurs, on pouvait généraliser sur tel ou tel peuple ou telle ou telle race.

Au Québec, critiquer les maudits français ou se comparer à eux est un passe temps quotidien tout à fait naturel. Une seule moquerie ou une seule critique du Québec par les français de France et c'est l'incident diplomatique.

olivier M. dit :
24 janvier 2014 à 11 h 42 min

Je crois que c'est l'humoriste Stéphane Rousseau qui avait dit qu'en France, même les itinérants (appelés là-bas SDF) s'exprimaient très bien. Pour y avoir vécu plus de 30 ans, je confirme que ce n'est pas faux.

La langue, ça se défend. Personnellement, je ne vais pas m'obliger à mal la parler pour me faire comprendre. Le nivellement par le bas, non merci.

COLONEL dit :
24 janvier 2014 à 11 h 43 min

Sophie je n'ai pas vu l'émission dont vous parler mais à part les gens des médias de la radio et de la télévision je trouve que nous les de souches ont parle très mal le français moi mème je parle joual j'ai essayer de m'améliorer mais le naturel revient au galop et croyez moi je suis triste de vous dire ça mais quand j'entend parler les français les maghrébins et les européens de langue française encore une fois je suis désolé de le dire mais leurs français à de la classe et une prononciation impeccable en tout cas comparer à notre jargon.

rabah dit :
24 janvier 2014 à 11 h 43 min

Les québécois ont le plus bel accent de la langue française!!! Ne changez rien, surtout pas pour adopter l'accent parisien.

olivier M. dit :
24 janvier 2014 à 11 h 47 min

Autre point : les Québécois sont extrêmement appréciés des Français en France. Les Québécois y sont souvent très bien accueillis, plus particulièrement en région où les gens font des pieds et des mains pour faire découvrir les lieux touristiques, leurs plats ou leurs vins.

Je ne connais pas d'amis québécois qui ne sont pas revenus enchantés d'un voyage en France et en tant que français vivant au Québec, je me fais un plaisir de leur suggérer des parcours à faire et des endroits à visiter.

Québ-étroit dit :
24 janvier 2014 à 12 h 31 min

Quand on est ti-coune, on l'est même au niveau de la langue! On n'a pas a s'insulter d'une réalité...Même les Français ne nous comprennent pas! Pas pour rien que nos films ne passent pas et plusieurs de nos artistes....c'est du jargon pour eux. Hé oui...c'est ainsi un peuple de ti-counes madame!!!!!!!

Mike dit :
24 janvier 2014 à 12 h 38 min

Ce qui se passe en France regarde les français. Ils sont maîtres chez eux, comme nous le sommes chez nous. Je lis les commentaires et je me dis que bon nombre parmi ceux qui les ont écrits se moquent aussi des ''maudits français''. Alors, arrêtons de nous offusquer de tout et de rien.

André G. dit :
24 janvier 2014 à 12 h 46 min

C’est drôle que lorsqu’un Français (ou un haïtien, ou un guinéen) parle Français ici en Acadie, nous n’avons aucune difficulté à le comprendre, même si son accent est très différent de celui parlé qu’on est « accoutumé » à entendre.

Je comprends si elle parlait chiac, ce serait plus difficile, mais, voyons !! On fait un effort pour se comprendre !

Hélène Beaulieu dit :
24 janvier 2014 à 12 h 48 min

"Ne nous leurrons pas: si nos cousins français nous aiment bien c'est qu'ils peuvent "dumper" leurs produits culturels chez nous...

parce que les Québécois tripent sur Gérard Lenorman, Dick Rivers et pleurent comme des veaux lorsque Bernard Pivot descend au Château Frontenac."

"Les dignitaires français et les patrons de TV5 versent des larmes de crocodile lorsqu'ils parlent de la Francophonie, mais en réalité, l'autoroute qui relie la patrie de Molière aux tribus francophones de la planète est plus souvent qu'autrement à sens unique."

"Le temps est peut-être venu pour le Québec de repenser sa place sur l'échiquier culturel."

" Au lieu de perdre notre énergie à cogner à la porte de la grande francophonie, ne devrions-nous pas plutôt partir à la Conquête de l'Ouest?"

"Il y a tout un marché qui nous attend: celui du reste du Canada, celui des États-Unis. Tout nous sépare de la France, sauf la langue; tout nous rapproche des anglo-Saxons, sauf la langue. Engageons des traducteurs bordel, et partons à l'aventure!"

"Mais il faudrait avoir une conception ouverte, dynamique de la culture. Or, au Québec, langue et culture ne font qu'un. N'existe de culture québécoise que dans la langue de Lionel Groulx."

"Leonard Cohen, Josh Freed ont beau avoir grandi à l'ombre du parc Jeanne Mance et chanté les beautés du "Mile-End", ils sont encore et toujours considérés comme des artistes étrangers."...

"alors que Lara Fabian a tout de suite fait partie de la famille parce qu'.elle parle la bonne langue. Elle est des nôtres, elle chante en français comme les autres.."

"Qu'on nous lâche les baskets avec la pureté du français. Depuis quand la forme est-elle garante du fond? La terre est bourrée de gens qui parlent bien mais qui pensent mal." (Richard Martineau 1998)

Le déclin d'un peuple c'est quand il se laisse humilier par ceux qui se moquent de leur parlure en France et pis encore, ici par les immigrants qui...

Hélène Beaulieu dit :
24 janvier 2014 à 12 h 51 min

eux maîtrisent la langue de Molière et souvent la langue anglaise..

Nicolas dit :
24 janvier 2014 à 14 h 13 min

Si les Français sont prétentieux, les Québécois sont très susceptibles. Un rien les vexe. Et quand on lit les commentaires, on constate qu'ils prennent mal la critique.

Rodrigue Savoie dit :
24 janvier 2014 à 14 h 30 min

Bonjour (du père de Caroline, message en plusieurs parties),

Je n'allais pas me prononcer, mais c'est plus fort que moi :). Et au risque d'alimenter le feu, je m'exprime (et c'est long).

D'abord, merci à Madame Durocher pour les beaux mots à l'égard de Caroline. Ils sont certes très appréciés :) C'est quand même un honneur pour Caroline de se faire défendre de telle façon! Et j'ai lu plusieurs des commentaires sur ce blogue et il y en a beaucoup que j'ai appréciés.

Mais... il y a toujours un "mais".

Moi, je n'ai pas été insulté, offusqué, blessé ... du tout. Et Caroline non plus! Je n'ai surtout pas senti qu'on s'est moqué de nous! Au contraire! Voici en quelques phrases et quelques exemples pourquoi.

J'ai moi-même considéré les réactions comme étant "normales". Je peux vous dire que lorsque nous parlons notre langue de tous les jours (Caroline et moi), nous n'avons pas nécessairement la diction des plus standardisées du monde francophone. En fait, on me demande aussi parfois de répéter au Québec lorsque je parle (expérience vécue souvent aussi par Caroline). Et je ne pointe pas les Québécois du doigt : il y a même des Acadiens de d'autres régions de notre province (Nouveau-Brunswick) qui ont parfois de la difficulté à nous comprendre (nous avons une certaine saveur de chiac propre au sud-est du Nouveau-Brunswick). Il y a beaucoup d'accents. Partout. Pas juste ici. Chaque personne a un accent (et ce pour chacune des langues du monde). Il y en a qui sont plus prononcés que d'autres, certainement, mais quand même, il n'y a pas de référence standardisée unique pour la diction de n'importe quelle langue que ce soit.

Rodrigue Savoie dit :
24 janvier 2014 à 14 h 31 min

2è partie du message

Si vous écoutez bien le clip, Caroline a dit "Chuacadienne" comme si c'était un mot unique. Elle n'a pas dit "Je suis une acadienne" (et elle l'a dit avec une diction propre à notre coin de pays). Et selon moi son parler était tout à fait normal face à une situation totalement hors de l'ordinaire pour une jeune femme de 18 ans (4 juges retournés, un auditoire de plusieurs millions, ...). Elle s'était même dit avant d'embarquer su'l'stage de ne surtout pas dire "Hallo" (comme on dit chez nous), elle voulait plutôt dire "Bonjour"... à vous de vous informer pourquoi. Donc, est-ce réaliste de vouloir que tout le monde comprenne ce genre de prononciation? Ils ont tout de même compris qu'elle était Acadienne. Et selon moi, la France fait beaucoup plus partie de l'histoire Canadienne que le Canada fait partie de l'histoire de la France (vous savez combien de peuples et pays ont été colonisés par la France?). Faut-il vraiment en vouloir aux gens parce qu'ils ne connaissent pas tout sur tout? Et plus particulièrement, que plusieurs Français ne connaissent pas l'Acadie et son histoire?

Lorsque j'habitais au Tennessee, plusieurs de mes collègues de classe ne savaient même pas ou était le Canada, et certains pensaient que le Canada était un des états des États-Unis. "Vous avez de l'électricité"? "Vous vivez dans des igloos"? Lorsque j'étais étudiant à l'École Polytechnique de Montréal (l'une des plus grosses écoles d'ingénieurs au Canada, sinon la plus grosse), certains de mes collègues ne savaient pas ou était le Nouveau-Brunswick, ou encore "Il y a de la neige à l'année ronde chez vous"? J'imagine que je n'ai pas à vous dire que mes collègues me pensaient "stupide" en se basant uniquement sur ma diction, mais vous l'aviez probablement déjà deviné (et j'imagine que plusieurs d'entre vous ont déjà eu le même genre de pensée en écoutant des accents "hors de votre ordinaire").

Rodrigue Savoie dit :
24 janvier 2014 à 14 h 32 min

3è partie du message

Au sujet du sous-titrage. Vous saviez qu'ils utilisent beaucoup cette pratique de communication en France même pour des accents propres aux différentes régions de la France? Doit-on être insultés, ou doit-on les remercier pour nous faciliter la compréhension? Moi j'ai pris ça comme un positif : ils veulent vraiment véhiculer le contenu des propos à Caroline!

C'est souvent la tendance de penser que ce sont les autres qui devraient s'adapter à nous. Mais souvent c'est nous qui doivent s'adapter (Caroline était quand même en sol Français). De plus, si vous posez la question à d'autres Canadiens, je ne suis pas certain que la plupart pourront vous expliquez ce qu'est un Acadien ou ce qu'est l'Acadie. Caroline a chanté en anglais, elle s'est exprimée en diction qui pourrait laisser sous-entendre qu'elle n'est pas francophone, mais plutôt qu'elle s'efforce de s'exprimer en français pour les besoins de la cause (surtout pour ceux qui n'ont jamais entendu un tel accent).

Donc, pourquoi pointer les Français ou certains individus du doigt? Il faudrait tenir les juges / coaches à connaitre tous les accents et tous les contextes individuels qui se présentent sur scène? Ajoutez à ça l'environnement sonore dans la salle qui ajoute du bruit au discours lorsque les coaches discutent avec les candidats. Enfin, et surtout, n'oublions pas que les 4 coaches / juges ont été TRÈS éloquents avec leurs commentaires à l'endroit de Caroline (sans être péjoratifs du tout)! Moi j'ai même bien aimé la réaction à Jenifer, mais d'abord la réponse tout à fait spontanée de Caroline.

Rodrigue Savoie dit :
24 janvier 2014 à 14 h 33 min

4è (et dernière) partie du message

Voir ce que Caroline a écrit sur sa page (https://www.facebook.com/CarolineEmilieSavoie), en particulier, "Je tiens aussi à remercier les Français en général et toute l’équipe de production de The Voice (ShineFrance et TF1) pour votre accueil des plus chaleureux, pour votre gentillesse, pour votre réception, pour la façon dont j’ai été traitée ... en somme pour un traitement de première classe sur votre terre!"

L'important pour moi dans les propos à Caroline, c'est qu'elle a eu "un traitement de première classe". Et puisque j'y étais, je confirme que ça été mon impression aussi. Donc, sans vouloir faire la morale, je pense qu'il y lieu de démontrer un peu de tolérance.

Merci encore,

Rodrigue Savoie Un papa qui est fier de sa Caroline

Louis dit :
24 janvier 2014 à 14 h 40 min

Quand je lis Steve qui se décrit comme un Français établi ici depuis 21 ans et le nombre de fautes qu'il a fait, je ne me sens pas du tout complexé. Et nous au Québec on sait prononcer l'anglais! On ne prononce pas "the"; "zhe"...

olivier dit :
24 janvier 2014 à 16 h 45 min

Bravo pour votre message monsieur Savoie. ça change du reste des commentaires.

À un moment où on est rendu avec la charte à parler de tolérance, ça serait bien d'y inclure les Français ou d'autres (Acadiens, Italiens, haitiens, etc.) dans le lot des gens à respecter.

Je suis sûr qu'il y a des Québécois qui sont anti-charte et qui pourtant ne se gênent pas pour critiquer d'autres communautés dont les maudits français. Car d'eux, on peut librement se moquer sans risquer d'avoir un procès au derrière.

ACadienne dit :
24 janvier 2014 à 17 h 21 min

Tous ces gens qui s'offusquent que les français se moquent, alors que les québécois disent aux acadiens qu'ils parlent une "sous-langue d'handicapés" (le Devoir). Comme si on ne m'a pas dit des centaines de fois que je sonne comme une anglaise, qu'on a un drôle d'Accent. Comme si le Québec était leader en tolérance des variances linguistiques. Comme si un québécois moyen saurait reconnaître un accent franco-ontarien ou franco-manitobain ou un des multiples accents acadiens à son poste de télévision. Des accents, il y en a plein, en voici une bande de la Nouvelle-Écosse: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bSHe236BgJ0

Gilles Laplante dit :
24 janvier 2014 à 18 h 37 min

@Arthur, Je suis entièrement d'accord avec vous. C'est le parler du peuple qui finit par faire la langue. Il n'y a qu'à écouter les enregistrements de l'écoute électronique à la commission Charbonneau pour s'en convaincre. Si certains considèrent comme dégradant qu'on puisse comparer le français de chez-nous à du créole, c'est qu'ils n'ont pas plus de respect pour le créole que les Français pour le québécois. Il arrive un moment où deux langages ayant même origine diffèrent au point que les deux communautés aient de la difficulté à se comprendre.

Franco-québécoise amoureuse du Québec dit :
24 janvier 2014 à 20 h 04 min

Bonjour,

En tant que Franco-québécoise (mère française, père québécois), j'ai toujours assisté à ce genre de conneries. La plupart du temps, en France, que ce soit au journal télévisé, dans une émission de télé-réalité, peu importe, l'accent québécois est sous-titré. C'est rageant, oui, je suis bien d'accord...

Je tiens à préciser que cette Jenyfer est une petite conne qui a gagné la Star Academy (oui avec un Y) en France il y a une douzaine d'années, et elle a un pois chiche à la place du cerveau, si ça peut en consoler certains... Elle est bien loin de la classe et de la profondeur de notre Isabelle Boulay, qui a été parfaite pour son premier show à La Voix dimanche dernier...

Concernant Garou, j'ai remarqué que lorsqu'il est en France (où il est extrêmement célèbre), il parle comme un petit Français, ou du moins il essaie... Je l'ai entendu dire un jour dans une entrevue que c'est parce qu'il en a eu ras le bol qu'on se moque de lui et qu'on ne le comprenne pas... Mais mon cher Garou, pourquoi Fred Pellerin, qui est on ne peut plus fidèle à son accent lors de ses représentations en France, pogne autant ??!

Je finirai en disant ceci : Vive le Québec ! Que je suis bien ici ! Québécois je vous aime, ne changez rien !

Liberty McAndrews dit :
24 janvier 2014 à 20 h 14 min

Cela vous a pris un temps fou pour découvrir que nos charmants cousins, adorent nous dénigrer, pour5 eux nous sommes les moutons noirs de la famille, les restes d`une France qui ne voulaient plus de nous(encore moins venir a notre défense). Ho! Ceux qui demeurent au Québec sont un peu plus polis et encore parfois cela prend des années avant qu`ils se la ferment! Ceux qui n`ont jamais mis les pieds au Québec nous voient dormir sous des tentes, et se faire courir par les loups quand nous courrons apres les caribous. La France est un petit peuple qui ont garder les tares d`une bourgeoisie dépassée, hautaine, dédaigneuse, leur passe-temps est de chialer, et de se penser les meilleurs dans toute catégorie! Nos cousins?? On repassera!

Citoyenne dit :
24 janvier 2014 à 20 h 44 min

Rodrigue Savoie dit :

24 janvier 2014 à 14 h 33 min

4è (et dernière) partie du message

Voir ce que Caroline a écrit sur sa page (https://www.facebook.com/CarolineEmilieSavoie), en particulier, “Je tiens aussi à remercier les Français en général et toute l’équipe de production de The Voice (ShineFrance et TF1) pour votre accueil des plus chaleureux, pour votre gentillesse, pour votre réception, pour la façon dont j’ai été traitée ... en somme pour un traitement de première classe sur votre terre!”

L’important pour moi dans les propos à Caroline, c’est qu’elle a eu “un traitement de première classe”. Et puisque j’y étais, je confirme que ça été mon impression aussi. Donc, sans vouloir faire la morale, je pense qu’il y lieu de démontrer un peu de tolérance.

Merci encore,

Rodrigue Savoie

Un papa qui est fier de sa Caroline ******************************************

Bonjour M. Savoie,

Oui, vous pouvez être fier de votre fille. Je connais plusieurs acadiens de souche et je souhaite vous confirmer que j'aime beaucoup votre accent, que je reconnais entre mille. En fait, j'ai été frappée de constater que tous ceux d'entre vous qu'il m'a été donné de connaître sont tous des gens exceptionnels. :-)

nicolas dit :
24 janvier 2014 à 23 h 11 min

On n'a pas encore eu dans les commentaires la fameuse réplique « Vous, les Français, vous nous avez abandonnés il y a 400 ans »...mais ça ne saurait tarder.

Franchement, il n'y a pas moyen de passer à un autre sujet car les vertueux de la tolérance se font désirer.

Bia Krieger dit :
24 janvier 2014 à 23 h 34 min

Histoire de dédramatiser, j'aimerais signaler qu'en France, la moquerie inter-accent est un sport national: le Parisien est nommé "tête de chien" par le Provençal, le Toulousain fait s'esclaffer le Savoyard, le Corse a pitié de l'Alsacien et le Chti est perplexe face au Breton, tandis qu'à Bordeaux l'on trouve que les gens du Limousin sont des péquenauds! Bref, Suisses et Belges en prennent pour leur grade, alors, les Québécois et autres nègres français d'Amérique... Tous antillais!

moiseMetellus dit :
25 janvier 2014 à 2 h 58 min

Je trouverais dommage que les Québecois perdent leur accent et se mettent à parler comme à la tv française. Il existe plusieurs accents au Québec et si certains sont reconnus meme ici comme rudes et difficiles à comprendre, il y a plein de parlers Québecois qui ne sont pas si difficiles à comprendre que cela. Vous trouvez que les commentateurs du club des Ex, ou la plupart des animateurs à Radio-Canada s'expriment de façon incompréhensible ?

L'accent Québecois est dynamique. Il monte et descent, contrairement à l'accent français "standard" avec son accent tonique d'une rare monotonie par rapport à celui de la plupart des langues du monde. J'aime beaucoup le fait que les Québecois font la différence entre pâte et patte! Entre mal et mâle!

Pour moi, dans la plupart des cas il n'y a tout simplement pas de problème pour l'accent. La ou le bat blesse énormement dans la langue Québecoise, c'est lorsqu'on en vient à la grammaire et au vocabulaire. Les gens maitrisent mal la grammaire française et le vocabulaire et en général tres tres pauvre.

Maec dit :
25 janvier 2014 à 13 h 00 min

De plus en plus lorsque je suis à l'étranger et qu'on me demande quelle est ma langue maternelle, je réponds: le Québécois. Il faut maintenant savoir prendre nos distances avec la France. Désolé pour les nostalgiques, mais nous n'avons plus rien d'Européen, ni même de Français.

Notre langue, notre accent et nos expressions, sont le fruit de notre histoire et de l'âme de nos aïeux.

Les Français étant ce qu'ils sont, laissons-les baver dans leur arrogance et dans leurs différents complexes anti-nord-américains. Ils ont un besoin viscéral de rabaisser tout ce qui n'est pas Français.

Puis la non compréhension des autres accents n'est que le reflet de l'ignorance. C'est typique de gens qui ne sont jamais réellement sortis de chez-eux.

moiseMetellus dit :
25 janvier 2014 à 17 h 49 min

Ne pas oublier que l'état Français a tres longtemps mené une lutte acharnée aux dialectes. On peut facilement imaginer qu'ils n'étaient pas plus friands des accents régionaux. Certains persistent mais sont-ils aussi forts qu'avant ? J'imagine que les jeunes français regardent tous les memes émissions et comment á se brasser à l'intérieur meme de la France en allant s'installer dans des régions dont ils ne sont pas issus. Tout cela contribue à l'uniformisation.

Le français de France a ses charmes mais les autres formes de français aussi!

En particulier je trouve l'intonation français particulierement monotone et ennuyante.

On dira que ça fait sophistiqué de mettre l'accent tonique toujours toujours à la meme place dans les phrases et les mots mais lorsqu'on écoute un intellectuel italien par exemple, a-t-il l'air idiot parce que son intonation monte et descent ?

nicolas dit :
25 janvier 2014 à 22 h 01 min

@ Maec.

Parce que nous Québécois, on sort de chez nous ? Jamais vu autant de gens méconnaître la planète, le monde... Déjà, il faut prendre l'avion pour sortir d'ici et en plus, la découverte se limite souvent à un tout-inclus à Cuba ou en République. Pour l'ouverture sur le monde, si vous voulez mon avis, on repassera...

Miche dit :
27 janvier 2014 à 16 h 07 min

Le problème de la moquerie que vous soulevez Madame Durocher,n'est vraiment pas simple! Parce que TROP de paramètres en cause pour une seule chronique! Il est question ICI de Français de FRANCE... Premièrement, la France fut longtemps un pays ''COLONISATEUR'', donc un pays qui se considérait supérieur aux autres et libre de ridiculiser ses pays...''sujets''! La France était considérée comme SUPRÉMATIE, comme point de référence dans la FRANCOPHONIE à travers le MONDE! Dans les années 50-60,dans le domaine de la CHANSON: point de FRANÇAIS, point de salut! Mais voyez-vous, les pays ''colonisés ou anciennement colonisés ont évolué! Ils se sont appropriés LEUR identité, leur culture propre à eux,au grand damne de la ''Reine-Mere'',la FRANCE! NOS humoristes, NOS chanteurs, chanteuses québecois(es) envahissent et CRÈVENT la SCÈNE FRANÇAISE avec leurs voix puissantes, leurs talents indéniables! Mais ça, les Français n'aiment pas ça!!! Quelle déception pour EUX, en majorité Parisiens,de s'apercevoir qu'un autre pays les supplante! ... Vive la moquerie!

olivier dit :
29 janvier 2014 à 14 h 33 min

@ miche

C'est étrange comment on peut facilement libérer sa haine quand il s'agit des maudits français. Vous ne vous y risqueriez pas si c'étaient les Noirs, les juifs, les musulmans, etc. dont on parlait.

Les maudits français, eux, on est tranquille, on peut les accuser de tous les maux. Ils ne brancarderont pas la Charte des droits et liberté.

@Robert dit :
30 janvier 2014 à 21 h 06 min

J'adore ce déversement de généralités :)

"les francais"..."les quebecois"...et le meilleur, "les parisiens"

Miche dit :
31 janvier 2014 à 16 h 40 min

Cher Olivier, si vous ne faites pas partie des Français qui se moquent CONSTAMMENT des gens étrangers qui utilisent d'autres mots que les vôtres, Pourquoi vous sentez-vous visé? Je ne libère pas ma haine puisque la haine n'est pas ma ''tasse de thé'' ! Vous avez tout simplement mal interprété mes propos! Mon vécu, de nombreux témoignages m'ont conduite à écrire ce que j'ai communiqué!

.

Mariette Beaudoin dit :
1 février 2014 à 3 h 21 min

En littérature, les Français ont couronné Antonine Maillet et Patrick Chamoiseau du prix Goncourt. Pélagie-la-Charrette et Texaco sont des romans remarquables qui utilisent une langue du terroir. Et ici, entre autres, on a apprécié et on apprécie encore toute l'oeuvre de San Antonio. Le film Les Ch'tis a eu du succès aussi. Ce ne sont que quelques exemples qui me viennent à l'esprit. Pourquoi donc dénigrer cette chanteuse ? Ça s'appelle La Voix. Les juges ne devraient s'attarder qu'à la justesse de l'interprétation, point.

olivier dit :
2 février 2014 à 14 h 48 min

@ miche

« Mon vécu, de nombreux témoignages m’ont conduite à écrire ce que j’ai communiqué! »

ça fait presque 20 ans que je vis au Québec. Combien de fois êtes-vous allé en France ? 2 fois et vous vous êtes fait mal servir par un serveur parisien ?

Croyez-moi que les généralités, que ce soit sur les français, sur les québécois, sur les noirs, les arabes, les italiens ou autres, ça ne mène à rien.

albertbelzile dit :
5 février 2014 à 16 h 41 min

J'apprécie la classe, le sens de la nuance et la capacité de relativiser et de bien mettre en perspective, tout en contextualisant équitablement le propos et la situation de manière pertinente dont il est question dans ce débat. C'est tout à l'honneur de monsieur Rodrigue Savoie qui nous a démontré un grand sens du respect et du «fairplay». «On ne peut contenter tout le monde et son père!» nous rappelle Lafontaine, mais on peut faire preuve de civisme et d'égard, même envers ceux qui sont aux antipodes de notre opinion ou de notre vision. Si quelqu'un s'autorise à répandre des méchancetés à l'égard de qui que ce soit, il ne doit pas s'offusquer d'en être victime à son tour. Le vinaigre n'a jamais étanché la soif.

Pierre Laurent dit :
13 avril 2014 à 23 h 46 min

Hello, amis d'ici et d'ailleurs. L'accent "de la télé française" est une sorte de pseudo-accent pseudo-neutre finalement fade et sans saveur. Je le déteste (surtout cette tendance de mettre des accents aigus à la place des accents graves et inversement, comme le "projet" prononcé "preaujé") mais il ne symbolise en rien Paris : vous le trouverez dans la bouche de n'importe quel pédant (ou maniéré) de Lyon, de Nancy, de Nantes, de Lille comme de Cannes... Le "vrai" accent parisien, c'est celui de Belmondo dans les années 60, de Blier. Qui disparaît à vitesse grand V, hélas... Et même à l'échelle d'un département, il y a de sacrées variantes : l'habitant de Colmar tient un accent finalement très suisso-germanique, quand son voisin du Pays welche (la petite partie historiquement latinophone de l'Alsace) se rapprochera du lorrain ! "Welche" venant de la vieille racine germanique walh, qui signifie "étranger", que l'on peut retrouver dans le Pays de Galles (Wales), la Wallonie, etc. Bref, on est toujours l'étranger de quelqu'un.

Pierre Laurent dit :
13 avril 2014 à 23 h 49 min

Et par ailleurs, ce déchaînement de quasi-haine, parlant de la "France, ce petit peuple arrogant", ne consent pas à élever le niveau du débat. Je suis prêt à parier que la proportion d'abrutis et de crétins est tout à fait similaire des deux côtés de l'Atlantique... :-)

Pierre Laurent dit :
13 avril 2014 à 23 h 53 min

Et j'oubliais : il est bien difficile de résumer un peuple à ses expatriés. "L'expat", bien souvent aisé et à droite, porte souvent un regard assez biaisé sur son proche pays d'origine, "fainéant", "qui ne travaille pas", "assisté"... Pourtant, toutes les stats sérieuses le confirment : mes compatriotes bossent plus, en qualité comme en quantité, que les Américains, les Anglais ou les Allemands ! Pour autant, loin de moi l'idée de faire de l'Hexagone un modèle. Mais ce serait plus constructif de le cerner dans toute sa complexité.