/sports/others
Navigation
Biathlon

Vaillancourt conquiert l’Europe

La Québécoise remporte le championnat, une première pour une Nord-Américaine

Audrey Vaillancourt
Photo AFP Audrey Vaillancourt (au centre) était très fière de sa performance, qui lui a donné de la motivation pour continuer.

Coup d'oeil sur cet article

Audrey Vaillancourt a écrit une page d’histoire, hier à Nove Mesto en République tchèque, en devenant la première Nord-Américaine à remporter le Championnat d’Europe de biathlon.

Vaillancourt a remporté la victoire aux 15 kilomètres, ne ratant que deux cibles sur 20.

«Comme Canadienne, c’est très spécial de mériter le titre de championne européenne, a mentionné la biathlète de Québec dans un échange de courriels. C’est un très bon feeling et ça donne le goût de recommencer. Je suis très fière d’être la première Nord-Américaine à gagner ce titre et c’est la même chose pour toute notre équipe, ce qui rend la victoire encore plus agréable.»

Vaillancourt a franchi le fil d’arrivée en 51 min 33,4 s, devançant la Bélarusse Nastassia Kalina, qui a signé un temps de 51 min 35,5 s.

LA SURPRISE

Médaillée de bronze en sprint le 30 novembre dernier lors de l’épreuve présentée à Beitostolen en Norvège sur le circuit de la Coupe d’Europe, Vaillancourt croyait à ses chances de bien faire, mais elle ne pensait pas monter sur la plus haute marche du podium.

«Je savais que je pouvais bien faire, mais je suis un peu surprise d’avoir gagné, a-t-elle commenté. Je ne m’attendais pas à être au sommet du classement. Quand une femme de l’agence antidopage est venue me chercher, je me suis finalement rendue à l’évidence que la médaille d’or était mienne.«Les conditions sur le champ de tir étaient très difficiles, ce qui a compliqué la tâche à toutes les compétitrices. Le fait que j’ai eu seulement deux pénalités (une minute par cible ratée) a fait la différence. Je me sentais plutôt en confiance contrairement à la plupart des filles qui étaient inquiètes des forts vents.»

JEUX OLYMPIQUES

Cette victoire met-elle un baume sur sa non-sélection aux Jeux olympiques de Sotchi qui débutent la semaine prochaine? «Ma victoire n’efface pas ma déception, a-t-elle exprimé, mais aide à passer à autre chose. Je suis encore jeune et c’est extrêmement motivant de voir que je suis capable de faire aussi bien sur le circuit international.»

Le championnat européen se poursuit, demain, avec la présentation du sprint. La poursuite suivra, dimanche, et le relais complétera le tout, mardi prochain.

Commentaires