/news/consumer
Navigation
Super Bowl

Dépenses de consommation et Super Bowl: la démesure

chicken wings
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Environ 1,25 milliard de portions d’ailes de poulet seront consommées par les Américains le dimanche 2 février pendant le Super Bowl 2014, selon les prévisions. Ajoutez-y plus de 50 millions de caisses de bière, 11 millions de pizzas uniquement chez Domino's Pizza. C’est le Noël de la bouffe-minute.

Le Super Bowl bat presque tous les records de consommation de nourriture et de boissons aux États-Unis. Il n’y a qu’une autre journée, bon an mal an, pour laquelle les dépenses en alimentation déclassent celles de l’événement sportif : l’Action de grâces (Thanksgiving, le quatrième jeudi de novembre), avec la traditionnelle dinde et pommes de terre.

Si l’on tient compte de tous les produits de consommation directement liés au Super Bowl (l’alimentation, les vêtements, etc.), les prévisions de dépenses sont de 12,3 milliards $ US, soit 68,27 $ par personne en moyenne.

« Aux États-Unis — je n'ai pas les statistiques pour le Canada —, on dit que les 18-35 ans vont dépenser plus de 100 $ dans la journée du Super Bowl », souligne Benoit Duguay, professeur au département d'études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM.

«Il faut dire que le Super Bowl a déjà commencé : Best Buy, Future Shop ont mis des télévisions en vente», poursuit le professeur, qui précise : «7% des gens ont racheté une télévision pour le Super Bowl. »

Une catégorie d’Américains perd de l’argent avec le Super Bowl : les employeurs. Selon la firme de placement Challenger, Gray & Christmas, la chute de productivité des salariés pendant la semaine qui précède l’événement entraîne des pertes de 1,3 milliard $ US pour les entreprises. Sans compter les «maladies» qui affligent tant d'amateurs le lundi suivant.

Des touristes en plein hiver

Les plus dépensiers, évidemment, sont les amateurs qui assisteront au match dans le stade d’East Rutherford (New Jersey, en banlieue de New York). L’automne dernier, les meilleurs billets ont été mis en vente à 2 600 $ US, les sièges les plus éloignés à 500 $. Il y a quelques jours, des billets étaient offerts à plus de 3 500 $ US sur le marché de la revente.

Plus de 400 000 visiteurs sont attendus dans la région de New York. L’impact économique, pour la région, serait de 500 à 600 millions $ US selon les estimations de la National Football League et des municipalités, un énorme chiffre en cette période de l’année — à New York et les environs, les touristes et les grands événements ne sont pas légion en février.

La National Football League a pris le risque d’organiser la 48e édition du Super Bowl dans un stade extérieur. Au moment d’écrire ces lignes, les prévisions météo annoncent de la pluie samedi et une température légèrement au-dessus de zéro dimanche.

- avec Reuters

Commentaires