/misc
Navigation
Sotchi

Jeux olympiques de Sotchi: un fragment de météorite intégré à des médailles d’or

RUSSIA-OLYMPICS/MEDAL
PHOTO REUTERS Les médailles dotées d’un fragment de météorite sont parées d’or et d’argent, en plus d’être recouvertes d’un revêtement de nickel pour les protéger.

Coup d'oeil sur cet article

Les athlètes olympiques qui gagneront une médaille d’or à Sotchi le 15 février se verront aussi remettre une édition spéciale, intégrant un morceau de la météorite tombée il y a un an, à pareille date, sur Chelyabinsk en Russie.

Au total, 50 médailles d’or ont été façonnées à l’occasion de cette journée commémorative, par des artistes travaillant dans un atelier basé à Zlatoust, dans la région de Chelyabinsk. Toutefois, seuls 10 athlètes recevront cette édition spéciale, en plus d’une médaille «régulière». Les 40 restantes s’ajouteront à des collections privées.

Les médailles dotées d’un fragment de météorite sont parées d’or et d’argent, en plus d’être recouvertes d’un revêtement de nickel pour les protéger.

La météorite avait explosé dans le ciel de Chelyabinsk le 15 février et la chute de ses fragments a fait plus d’un millier de blessés et de nombreux dégâts aux infrastructures de la ville.

L’impressionnante explosion de la météorite aurait dégagé autant d’énergie que 500 000 tonnes de TNT ou 20 bombes atomiques. Le plus gros fragment de la météorite (600 kg) a été sorti du fond du lac Chebarkul en octobre, avant d’être transporté au musée d’histoire régionale de Chelyabinsk.

Cette météorite serait le plus gros objet naturel à être entré dans l’atmosphère et tombé sur Terre depuis le désastre de Tunguska en 1908 en Sibérie.

Les Jeux olympiques de Sotchi se déroulent du 7 au 23 février. Près de 1400 médailles y seront remises.

Commentaires