/misc
Navigation
Hockey

La Corée du Sud, trop loin pour la LNH?

AFP_157714828
Photo Getty Images/AFP Bill Daly

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Vous aimez voir les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) aux Jeux olympiques?

Eh bien, assurez-vous d’être rivés à vos écrans à compter de la semaine prochaine, parce qu’il est fort probable que ce soit la dernière fois que des joueurs de la LNH participent à cet événement.

Dans une entrevue accordée à la chaîne TVA Sports à son bureau de New York, le commissaire adjoint de la Ligue, Bill Daly, a indiqué qu’aucune décision n’avait été prise à ce sujet, tout en expliquant qu’il y a une raison importante pour laquelle la LNH n’est pas prête à aller aux Jeux de 2018 en Corée du Sud.

«Le lieu de l’événement est un facteur essentiel pour déterminer si c’est une bonne décision pour nous d’y participer, a commenté Daly.

«Sotchi, c’est loin, mais le hockey est un sport important en Russie et nos joueurs russes voulaient absolument y aller.»

Plus populaire, mais...

Sur la scène olympique, le hockey a progressé de façon significative depuis 1998, année où le Comité olympique international (CIO) a accepté que des professionnels participent aux Jeux de Nagano. Mais encore là, Daly pense qu’il faut aller au-delà des résultats.

«Il est difficile d’évaluer l’impact de notre participation aux Olympiques, mais on peut souhaiter que notre sport soit devenu plus populaire depuis que nous y participons.

«La réalité, toutefois, c’est que nous devons mettre fin à nos activités pendant 17 jours. Du jamais vu pour nous! Ce ne sera pas facile du tout de se rendre à Sotchi quand il y a près de 160 de nos joueurs qui seront sur place.

«On va perdre le rythme de la saison et l’impact est différent pour chaque formation. Certaines équipes envoient 10 joueurs et d’autres seulement deux.»

Miser sur la Coupe du monde

Si on lit entre les lignes, il n’y aura pas de joueurs de la LNH en 2018 à Pyeongchang. Le CIO a d’ailleurs réitéré cette semaine qu’il n’était pas question de payer la LNH pour assurer la présence de ses joueurs aux Jeux olympiques. Et l’argent, c’est aussi le nerf de la guerre.

C’est pourquoi il faut s’attendre au retour de la Coupe du monde, peut-être même dès 2015. Les revenus générés par ce tournoi n’échapperont pas à la LNH, contrairement aux Jeux olympiques.

Il n’y a toutefois pas encore d’entente formelle avec l’Association des joueurs pour déterminer comment les revenus de ce tournoi seront partagés.

Commentaires